Tour du Missouri

Parisien était assis juste à côté de Cavendish

Montréal, 8 septembre 2009 – Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Québécois ne sont pas au Tour du Missouri pour jouer les touristes. Pour une deuxième étape d’affilée Martin Gilbert a pris le cinquième rang de l’épreuve, alors que François Parisien a été invité à la conférence de presse d’après course avec le Britannique Mark Cavendish, qui a pour sa part remporté cette étape de 180,9 km.

Parisien, de l’équipe Planet Energy, a reçu le maillot du coureur le plus agressif au terme de ce parcours qui a mené les coureurs de Ste. Geneviève à Cape Girardeau. C’est que le Repentignois a initié la première attaque qui lui a permis de s’échapper en compagnie de l’Américain Tim Duggan (Garmin-Slipstream).

« Après le deuxième Roi de la Montagne (au kilomètre 39), j’ai senti que le peloton était fatigué, j’ai donc contre-attaqué un gars de Quick Step et je me suis détaché du peloton, a lancé le coureur de 27 ans. J’ai été seul pendant environ deux kilomètres et quand j’ai regardé derrière, j’ai aperçu Tim Duggan qui se rapprochait, je l’ai donc attendu pour continuer l’échappée en duo. »

Les deux cyclistes ont roulé pendant 130 kilomètres en échappée. « Avec 15 kilomètres à faire, nous avions encore 1 min 30 s d’avance sur le peloton ce qui nous donnait encore de bonnes chances de l’emporter, a-t-il ajouté. On a commencé à s’attaquer pour essayer de partir en solo, mais ça n’a pas vraiment marché et on s’est finalement fait reprendre par le peloton avec six kilomètres à faire. »

Il n’y a pas que l’arrivée du peloton qui a été néfaste pour Parisien puisqu’il a été victime d’une crevaison et la malchance a fait qu’il a dû changer sa roue à plus de trois kilomètres de la fin ce qui ne lui a pas permis d’obtenir le même temps que le peloton de 95 coureurs, soit 4 h 16 min 53 secondes.

Il a plutôt franchi la ligne d’arrivée avec un retard de plus de quatre minutes pour ainsi prendre le 112e rang, ce qui ne l’a par contre pas empêché de récolter cinq points en remportant le deuxième sprint intermédiaire.

Un travail d’équipe
Quand Parisien a vu sa chance de victoire s’envoler en se rendant compte de sa crevaison, il a levé la tête et il a vu trois de ses coéquipiers en bonne position pour aider Martin Gilbert, de Châteauguay, à finir le plus haut possible.

« Keven Lacombe, Guillaume Boivin et Ryan Roth ont ouvert le chemin pour Martin qui a lui a fait un bon sprint pour terminer encore une fois cinquième », a indiqué Parisien. Boivin a terminé non loin derrière en concluant l’étape au neuvième rang. Lacombe a quant à lui terminé 100e avec 1 min 05 de retard sur Cavendish qui a conservé son maillot jaune de meneur. Au général, Gilbert occupe le 11e rang alors que Boivin pointe au 23e rang en plus de se retrouver huitième au classement du meilleur jeune.

Bruno Langlois et Charly Vives, qui endossent également les couleurs de Planet Energy, ont terminé respectivement 71e et 111e.

Veilleux aussi dans le coup
David Veilleux, qui roule avec l’équipe Kelly Benefit Strategies, a également connu de bons moments se retrouvant même en avant avec quelques kilomètres à faire pour finalement conclure la course au 26e rang. Veilleux est maintenant au 11e rang au classement du meilleur jeune et en 33e place au classement général.

Mercredi, la troisième étape reliera la ville de Farmington à celle de Rolla. Les 118 coureurs devront parcourir 183,9 kilomètres.

Rédaction : Marco Brunelle


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive