Championnats du monde sur route

Veilleux tente le tout pour le tout

Numainville abandonne

Montréal, 26 septembre 2009 – Sur l’exigeant parcours de Mendrisio (Suisse), David Veilleux a terminé au 62e rang de l’épreuve sur route (moins de 23 ans) des Championnats du monde cycliste.

Le Français Romain Sicard, à 21 ans, met la main sur le maillot arc-en-ciel grâce à une poussée solitaire. Il a devancé le Colombien Betancur Gomez Carlos Alberto et Egor Silin, de la Russie, de 27 secondes.

Veilleux, seul coureur canadien à compléter les 179,4 kilomètres, pointe à 9 minutes 32 secondes du vainqueur. Ce résultat n’illustre d’aucune façon la course stratégique de l’athlète de Cap-Rouge.

« Au début de la course, j’ai attendu un peu dans le peloton, mais je ne me sentais pas en extraordinaire forme. J’ai réalisé que mes chances de rester avec le groupe de tête à la fin de la course étaient minces. J’ai donc décidé de tenter ma chance et d’attaquer. » Veilleux a donc été d’une échappée de quelques coureurs pendant 4 des 13 boucles. « Nous avons été repris à quatre tours de la fin et à ce moment-là, je n’ai pas été capable de maintenir le rythme. Le peloton accélérait. »

Veilleux a qualifié le parcours de « très exigeant » avec ses deux ascensions qui revenaient rapidement. Ses coéquipiers, Guillaume Boivin et David Boily, ont abandonné au huitième tour.

« Je me rends compte que si je n’avais pas essayé quelque chose, j’aurais probablement fini à la même place au classement. Je suis donc content de ma stratégie. J’ai tenté quelque chose, ça n’a pas réussi, mais au moins j’ai essayé. » Veilleux, qui a terminé dixième au contre-la-montre, en était à ses derniers mondiaux chez les moins de 23 ans. « Je trace un bon bilan de mon séjour en Suisse. Dixième au monde, c’est pas mal bon. »

La saison de Veilleux, qui retournera sur les bancs d’école lundi, est maintenant terminée. Il n’a toujours pas renouvelé son contrat avec Kelly Benefit Strategies – Medifast, mais il s’attend à ce que ce dossier se règle dans les prochaines semaines.

Du côté féminin senior, Joëlle Numainville, seule Québécoise au départ, n’a pas été en mesure de terminer la course. « Ça allait un peu vite pour Joëlle, a confié Vincent Jourdain, l’entraîneur qui accompagnait l’équipe canadienne. Elle a été prise dans une cassure. C’est l’expérience qui rentre », a-t-il conclu.

Erinne Willock, de Colombie-Britannique, a fini septième de l’épreuve remportée par l’Italienne Tatiana Guderzo.

Rédaction : Caroline Larose


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive