Tour de l’Utah

David Veilleux s’accroche en pensant à dimanche

Montréal, 22 août 2009 – – Même s’il n’a pu mettre en œuvre le plan qu’il avait établi, David Veilleux (Kelly Benefit) n’a pas tout perdu, samedi, à la quatrième et avant-dernière étape du Tour de l’Utah qui était présentée sur 155 kilomètres entre Park City et le sommet de la station de ski alpin Snowbird. Veilleux, originaire de Cap Rouge, a terminé 63e à 20min 09s du vainqueur, Alex Howes (Holowesko Partners/Felt U23 Team) qui s’est imposé en solo.

Au classement général, le Québécois est 61e à 41min 34s du meneur et troisième de l’étape, l’Espagnol Francisco Mancebo (Rock Racing). L’ex-champion d’Espagne détient une avance de 46 secondes sur Darren Lill (Team Type 1).

« Ç’a été encore une étape très dure. Sur les 155 kilomètres de course, il y en avait 57 en montée », a souligné Veilleux, champion canadien espoir au contre-la-montre. « Nous avons passé deux fois la barre des 2000 mètres d’altitude. Je visais les sprints intermédiaires pour le maillot aux points parce que je suis encore bien placé au classement. Finalement, je n’ai pas pu me glisser dans la bonne échappée et je n’ai pas pu amasser de points. »

« Au pied de la première ascension, environ au 80e kilomètre, j’ai monté à mon rythme et je me suis retrouvé dans un groupe avec lequel j’ai terminé l’étape. Tout ce que je voulais, c’était de franchir l’arrivée dans les délais. J’ai eu peur que nous soyons serrés pendant un moment, mais finalement, c’était bien correct », a poursuivi celui qui a détenu le maillot de meilleur jeune jusqu’à la journée de jeudi.

Une fois qu’il n’était plus dans le coup pour son premier objectif, l’athlète de 22 ans a fait son chemin jusqu’à l’arrivée en attendant l’étape de dimanche, un critérium de 90 minutes qui sera disputé dans les rues de Salt Lake City. À l’occasion de cette course, Veilleux aura des intentions très claires. En effet, l’athlète a très bien fait récemment dans ce type d’épreuve, alors il compte bien être au nombre des prétendants à la victoire.

« Dimanche, il y aura encore beaucoup de points à aller chercher pour le maillot et ça sera mon objectif pour les deux sprints intermédiaires. Pour ce qui est du sprint final, il n’y aura que cinq ou six gars qui vont batailler pour le sprint, alors ça diminue le nombre d’adversaires. »

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive