Tour du Danemark

Dominique Rollin a bien servi Cervélo

Montréal, 2 août 2009 – Malgré quelques petits ennuis, Dominique Rollin et ses coéquipiers de Cervélo ont réussi à défendre la troisième place au classement général de Roger Hammond, dimanche, lors de la sixième et dernière étape du Tour cycliste du Danemark.

L’ultime course, disputée sur 150 kilomètres entre Ringsted et Frederiksberg, a été gagnée par l’Allemand Sebastian Siedler, de l’équipe Vorarlberg Corratec, en 3 h 23 min 49 s. Au sprint, il a battu 55 coureurs, dont Hammond, 16e, et Rollin, 25e.

« Il y a eu un peu de cafouillis avec environ sept kilomètres à faire. Nous tentions de placer Martin Reimer pour la victoire d’étape, mais il a eu une crevaison. Ç’a un peu désordonné l’équipe », a expliqué Rollin.

« Dans les derniers 100 mètres, nous nous sommes aussi un peu perdus de vue. J’essayais alors de placer Jeremy Hunt, mais nous nous sommes fait prendre dans les barricades », a poursuivi le Bouchervillois.

« C’est un peu décevant comme fin de course, mais nous sommes vraiment satisfaits de la troisième place au général de Roger Hammond et de la victoire d’étape », a résumé l’athlète de 26 ans.

Rappelons en effet que Hunt a remporté la quatrième étape samedi.

Au classement général, le Danois Jakob Fuglsang, de la formation Saxo Bank, a triomphé en conservant son avance de trois secondes sur l’Italien Maurizio Biondo, de l’équipe Ceramica Flaminia - Bossini Docce.

Hammond est pour sa part demeuré à 47 secondes de Fuglsang, alors que Rollin se classe 21e, en retard de 3 minutes et 45 secondes sur le Danois.

« Plusieurs étaient venus ici pour préparer la fin de saison », a expliqué le Québécois de ses coéquipiers. « Alors que nous n’étions pas à 100 %, je pense que nous avons quand même montré que nous sommes en bonne forme. »

Rollin a également tracé un bilan plutôt positif de ses deux dernières sorties. « Le Tour de Brixia était plus un choc que je devais avoir. Il fallait que je stimule mon corps à revenir à la compétition. Ici, j’ai pu faire mon boulot d’équipier. Mes sensations étaient meilleures de jour en jour, malgré la fatigue. Je pense que j’ai prouvé que ma forme est là. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive