Tour de Romandie

Dominique Rollin est au bout du rouleau

Montréal, 1er mai 2009 - Le Tour de Romandie, en Suisse, une course qui n’était pas prévue à son calendrier, est visiblement une compétition de trop pour le cycliste québécois Dominique Rollin. Vendredi, au terme de la troisième étape, un contre-la-montre par équipe de 14,8 kilomètres disputé à Yverdon-les-Bains, le Bouchervillois a laissé planer l’idée de ne pas prendre le départ samedi.

Rollin et ses coéquipiers de Cervélo Test Team ont fini en cinquième place en un temps de 19min 02s, à égalité avec les formations Katusha et Silence-Lotto. L’équipe Columbia-Highroad, dont fait partie l’Ontarien Michael Barry, a été la plus rapide en stoppant le chrono à 18min 37s, soit 10 secondes plus rapide que les coureurs de Caisse d’Épargne, qui terminent deuxièmes.

Au classement général, le Tchèque Frantisek Rabon (Columbia-High road) conserve la tête avec une mince priorité d’une seconde sur le Danois Lars Bak (Saxo Bank). Rollin pointe en 142e place à 20min 10s du meneur.

« Nous avons terminé pas loin du podium, mais pour ma part, j’ai fait ce que j’ai pu pour aider l’équipe. Il n’était pas prévu que je participe à cette course au début de saison et je ne pensais pas avoir accumulé autant de fatigue », a expliqué Rollin à Sportcom. « J’ai couru beaucoup dernièrement et la période des Classiques a été difficile physiquement. Cette semaine, j’ai un peu de difficulté à suivre dans les ascensions. J’ai plus besoin de repos que de courir en ce moment. »

Le champion canadien 2006, qui participe à des compétitions depuis la mi-février, sait qu’il devra lever le pied au cours des prochains jours s’il veut revenir en force pour la suite de son calendrier qui s’annonce très chargé.

« Je paye le prix en ce moment pour cette fatigue et je dois récupérer en vue du Tour de Catalogne qui aura lieu dans deux semaines. Il faut que je pense à préparer la suite de la saison, car j’ai encore une cinquantaine de courses à mon horaire d’ici la fin de l’année. Cependant, tout ça n’est pas nécessairement négatif. On prend des risques et des fois ça marche, des fois ça ne marche pas », a-t-il ajouté.

La quatrième et avant-dernière étape du Tour de Romandie sera disputée samedi entre Estavayer-le-Lac et Sainte-Croix sur une distance de 157,5 kilomètres.

Rédaction : Jean-Pierre Boisvert et Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive