Coupe du monde féminine (Tour de Berne)

Joëlle Numainville s’accroche en 30e place

Montréal, 10 mai 2009 - Seule Québécoise en lice dimanche au Tour de Berne (Suisse), la cinquième épreuve comptant pour la Coupe du monde féminine de cyclisme sur route, la Lavalloise Joëlle Numainville (Équipe canadienne) a pris le 30e rang. L’athlète de 21 ans a terminé l’épreuve de 136 kilomètres dans le deuxième peloton, accusant un retard de 11 min 34 s derrière la gagnante, l’Américaine Kristin Armstrong (Cervélo Test Team). La Néerlandaise Marianne Vos (DSB Bank - LTO) et l’Allemande Trixi Worrack (Nürnberger Versicherung) ont complété le podium.

Le parcours sélectif, où les participantes devaient compléter quatre tours, a rapidement fait des dégâts, notamment à cause de la qualité des coureuses, comme l’a indiqué le Québécois Vincent Jourdain, gérant de l’équipe canadienne.

« Tous les gros noms étaient présents : Kristin Armstrong, Nicole Cooke, Marianne Vos, Fabiana Luperini… en fait, il ne manquait que Judith Arndt. Il y avait une montée de 5 kilomètres à chaque tour et les deux derniers étaient particulièrement difficiles. À chaque tour, des filles se faisaient décrocher du peloton ».

Selon Jourdain, Numainville aurait pu terminer l’épreuve dans le groupe de chasse, qui comprenait sa coéquipière Julie Beveridge, meilleure Canadienne du jour avec une 22e place à 47 secondes d’Armstrong.

« Il ne lui manquait pas grand-chose pour qu’elle bascule dans le groupe de chasse. Elle vient de terminer sa session à l’université, alors il lui manque encore quelques courses dans les jambes, mais tout va rentrer dans l’ordre prochainement. »

Le peloton mettra le cap sur la France afin de prendre part au Tour de l’Aude, une compétition de neuf étapes qui s’amorcera jeudi prochain. Joëlle Numainville et Audrey Lemieux seront les Québécoises présentes et elles porteront les couleurs de l’équipe française ESGL93-GSD Gestion.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive