Tour de Battenkill

Canuel et Parisien sur le podium au Tour de Battenkill

Montréal, 19 avril 2009 – Les cyclistes québécois ont fait belle figure, cette fin de semaine, au Tour de Battenkill, disputé à Cambridge, dans l’État de New York. Samedi, à l’épreuve féminine de 100 kilomètres, Karol-Ann Canuel (Specialized-Mazda-Samson) est montée sur la deuxième marche du podium, tandis que dimanche, à l’épreuve masculine (200 kilomètres), François Parisien (Planet Energy) a pris le troisième rang. (Ndlr : les résultats officiels complets de l’épreuve masculine n’étaient pas disponibles au moment d’écrire ces lignes.)

Épreuve unique en son genre en Amérique du Nord, le Tour de Battenkill diffère des autres courses, car de nombreuses sections du parcours sont disputées sur des routes en gravier.

Samedi, Canuel a terminé deuxième au sprint de peloton n’étant devancée que par Evelyn Stevens (CRCA Radical Media). L’athlète originaire d’Amos s’est ainsi payé un beau cadeau d’anniversaire pour ses 21 ans. L’ancienne championne canadienne Lyne Bessette est momentanément sortie de sa retraite pour participer à la course et s’est classée septième.

Scott Nydam (BMC) a remporté en solo l’épreuve masculine disputée dimanche, où 35 kilomètres du parcours étaient en gravier. L’Américain et un porte-couleurs de la formation OUCH ont pris la fuite dès le début de l’épreuve. Après que l’écart soit monté à 3 minutes, les coureurs de l’équipe Planet Energy se sont relayés en tête du peloton pour faire la jonction sur les deux fuyards. Exaspérés de voir que les autres formations ne mettaient pas la main à la pâte, les protégés de Steve Bauer ont commencé à attaquer à tour de rôle tout en protégeant leurs coéquipiers François Parisien et Bruno Langlois, vainqueur l’an dernier.

Quelques instants plus tard, Parisien décidait de partir seul en échappée au sommet d’une montée.

« Je suis parti dans une aventure d’environ 100 kilomètres en solo. J’ai tout de suite rattrapé le gars de OUCH qui avait explosé et qui n’a pu rester avec moi. J’ai ramené l’écart à 35 secondes qui me séparait du premier. Par la suite, j’ai commencé à cramper avec 25 kilomètres à faire et c’est là que mon avance sur le peloton a commencé à fondre. C’était vraiment dur comme parcours, car il n’y avait aucun repos. »

Les jambes meurtries par les crampes, le Repentignois s’est fait rattraper par l’Australien Karl Menzies (Team OUCH), alors qu’il ne restait que 4 kilomètres à faire. Le Québécois a tenté tant bien que mal de protéger sa deuxième place, mais Menzies était plus fort.

« C’est un peu décevant de m’être fait rejoindre si près de l’arrivée, sauf que dans les circonstances, après 100 kilomètres en échappée, ce n’est pas si pire », a indiqué le champion canadien 2005 qui participait à sa première course en six semaines. « Nydam était quand même intouchable aujourd’hui. »

Parisien et ses coéquipiers seront de retour en action au Tour de Gila qui sera présenté au Nouveau-Mexique à compter du 29 avril.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive