Tirreno-Adriatico

Un nouveau rôle pour Dominique Rollin

Montréal, 13 mars 2009 – Tel que prévu, la troisième étape du tour italien Tirreno-Adriatico s’est terminée au sprint de peloton. Jeudi, l’Américain Tyler Farrar (Garmin-Slipstream) s’est imposé devant le Britannique Mark Cavendish (Columbia-High Road) à l’issue de l’épreuve de 166 kilomètres. Dominique Rollin (Cervélo Test Team), de Boucherville, a terminé dans le peloton principal en 33e place dans le même temps que le vainqueur.

Le sprinter désigné de la formation du Québécois, le Norvégien Thor Hushovd, a pris le neuvième rang.

« Nous avons raté notre lead out. Tout allait bien avec 4 kilomètres à faire, mais par la suite, nous avons manqué de coordination », a soutenu Rollin, qui était le dernier équipier à amener Hushovd à la ligne. « Normalement, c’est mon coéquipier Brett Lancaster qui est le dernier relayeur, mais étant donné que j’ai de bonnes jambes ces temps-ci, on m’a confié ce rôle. »

Peu avant la marque des 300 mètres à faire, Rollin n’a pu soutenir la cadence en raison d’un vent de face avant de céder le chemin à Hushovd.

Le Français Julien El Fares (Cofidis) conserve le maillot bleu de meneur avec une priorité de 15 secondes sur Alessandro Petacchi (LPR Brakes-Farnese Vini), vainqueur de la deuxième étape. Pour sa part, Rollin (à 2min 10s) est passé de la 74e à la 64e place.

Samedi, le peloton s’attaquera à un parcours de 171 kilomètres présenté entre Foligno et Montelupone. L’arrivée ne devrait pas se faire au sprint de peloton, car les 500 derniers mètres de l’épreuve seront dans une pente de 17%.

« Nous allons travailler pour Simon Gerrans qui va se battre pour une place au classement général », a précisé Rollin, qui sera le nouveau sprinter désigné de son équipe d’ici la fin du Tour. En effet, Thor Hushovd a quitté l’épreuve pour aller rejoindre sa conjointe qui devrait accoucher d’ici les prochains jours.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive