Tirreno-Adriatico

Dominique Rollin a fait son boulot

Montréal, 11 mars 2009 – La première étape du tour cycliste Tirreno-Adriatico n’a pas permis à Dominique Rollin et ses coéquipiers de la formation Cervélo de se démarquer mercredi, en Italie.

L’Australien Simon Gerrans, 23e, a été son meilleur équipier. Quant au Bouchervillois, il s’est classé 113e, à 1 minute et 57 secondes du vainqueur de la course disputée entre Cecina et Capannori.

Le Français Julien El Farès, de l’équipe Cofidis, a gagné l’étape de 147 kilomètres en devançant au sprint l’Ukrainien Vladimir Duma, de la formation Flaminia. Partis en échappée au 32e kilomètre, ils ont détenu une avance de 11 minutes sur le peloton principal et ont terminé 12 secondes devant lui.

À la ligne d’arrivée, les 3e et 46e coureurs ont été crédités du même temps, soit 3 h 34 min 15 s.

Le peloton principal s’est donc fait jouer un tour et Rollin était un peu déçu du peu de travail qui a été fait pour rattraper les fugitifs. Outre les membres de Cervélo et de Liquigas, peu de cyclistes ont en effet mis l’épaule à la roue.

« Nous avons laissé deux coureurs partir. Ç’a pris trop de temps avant que nous commencions à chasser. J’étais parmi les deux gars de mon équipe qui faisaient le travail devant. J’ai travaillé pendant environ une cinquantaine de kilomètres à rattraper l’échappée », a expliqué le Québécois.

« Avant la montée finale, à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée, nous avions réduit l’avance à environ deux minutes. J’ai alors essayé de placer mes coéquipiers pour l’ascension. À deux kilomètres du sommet, je me suis tassé et ma journée était faite. »

Les membres de Cervélo n’étaient pas satisfaits mercredi. « Nous nous sommes fait prendre derrière. Thor (Hushovd) n’a pas passé la montée comme nous l’espérions. Je pense qu’il a été coincé derrière une chute en plein milieu de l’ascension. »

Rollin avait pour sa part le sentiment du devoir accompli. « La forme était là, je me sentais bien. J’ai fait mon boulot. »

Jeudi, les 200 compétiteurs rouleront pendant 177 kilomètres entre Volterra et Marina di Carrara.

Rédaction : Eric Gaudette-Brodeur


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive