Tour de Californie

Rollin satisfait de son contre-la-montre

Montréal, 20 février 2009 – Le Bouchervillois Dominique Rollin s’est dit satisfait de son résultat au contre-la-montre individuel de 24 kilomètres du Tour de Californie, vendredi, terminant environ deux minutes derrière l’Américain Levi Leipheimer, vainqueur de l’épreuve pour la troisième année consécutive.

« Leipheimer est l’un des grands spécialistes du contre-la-montre. Finir deux minutes derrière lui, ce n’est peut-être pas génial, mais c’est raisonnable. Surtout que c’était mon premier contre-la-montre de la saison. Je me débrouille dans ce genre d’épreuve mais je suis loin des spécialistes internationaux », a commenté Rollin à Sportcom.

Le cycliste de 26 ans n’est pas sans savoir que cette épreuve, qui consiste à lancer les compétiteurs l’un à la suite de l’autre à une minute d’intervalle, peut rapporter des dividendes dans certaines courses où le sommet du classement général est jouable.

« Contrairement à une étape normale de 180 ou 200 kilomètres où tu peux connaître des hauts et des bas et des vents contraires, le contre-la-montre demande de gérer l’effort différemment. Sur une aussi courte distance, tu es toujours à la limite de l’effort. Tu dois trouver la position la plus confortable et la plus stable possibles sur le vélo pour être en mesure d’offrir un effort constant. Cette année, je devrai travailler là-dessus ».

Rollin dit que son Tour de Californie va bien, comte tenu, admet-il, qu’il n’a pas fait une préparation aussi intense que celle de l’année dernière. « La forme est bonne et je suis capable de faire mon travail d’équipier, surtout pour supporter mes coéquipiers dont Thor Hushovd, notre sprinter. C’est notre première course ensemble, il y a un apprentissage à travailler ensemble, à bien se positionner et à bien lire la course », a-t-il expliqué.

Leipheimer (Astana) a terminé premier avec un chrono de 30 min et 39 secondes, tout juste devant son compatriote et champion national David Zabriskie (Garmin-Slipstream), qui a enregistré un temps de 30 min 48 secondes. Gustav Larsson (Team Saxo Bank) s’est emparé de la troisième place (30 min 57). Au classement général provisoire, Leipheimer est le meneur après six étapes, devant Zabriskie par 36 secondes. Officiellement, Rollin (Cervélo Test Team) s’est pointé au 38e rang, à 2 min 07 secondes du vainqueur.

Samedi, la septième et avant-dernière étape, de Santa Clarita à Pasadena, est longue de 143 kilomètres. « Il y a notamment une bonne ascension de plus de 1000 mètres. Je ne crois pas que l’étape chambardera le classement général, mais on pourrait voir une échappée se rendre à la ligne d’arrivée. Du côté de mon équipe, on va essayer de placer un gars ou deux dans le groupe de tête », a avancé le seul Québécois à prendre part au Tour de Californie, selon qui le calibre est assez comparable à celui du Tour de France.

Rédaction : Jean-Pierre Boisvert


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive