Athlète Sportcom de la semaine

David Veilleux prend sa place

Montréal, 3 juillet 2008 – Vainqueur de deux étapes en plus de terminer premier au classement général du Tour de Pennsylvanie, une compétition réservée aux moins de 25 ans, le cycliste David Veilleux est nommé Athlète Sportcom de la semaine du 3 juillet.

Lentement, mais sûrement, Veilleux commence à prendre sa place dans le peloton américain qui est de plus en plus relevé. Plus tôt cette saison, il a remporté une étape au Grand Prix Nature Valley, a gagné la Coupe Kelly et s’est aussi emparé d’une deuxième place au Grand Prix Bank of America.

En plus de son premier rang au classement général, Veilleux a mis la main sur une autre distinction en Pennsylvanie, alors qu’il a également terminé en tête du classement des sprinters. « Je n’avais pas une bonne idée du niveau de la compétition, alors il était difficile pour moi de me fixer des objectifs avant la course. Mais plus la semaine avançait, plus je voyais que j’étais d’un bon niveau », a commenté l’athlète originaire de Cap-Rouge, quelques jours après sa victoire.

Après avoir parlé de sa performance, Veilleux s’est empressé de souligner le travail fait par ses coéquipiers de la formation Kelly Benefit Strategies/Medifast, notamment le Québécois Keven Lacombe, qui a remporté la première étape du Tour.

Le duo québécois a fait tourner bien des têtes après la cinquième étape où il avait réussi à se sauver du peloton à deux kilomètres de l’arrivée. D’ailleurs, à l’issue de cette étape, le site Web spécialisé Cyclingnews.com a titré : « French Canadians astound Pittsburgh as Veilleux steals yellow » (Les Canadiens français étonnent à Pittsburgh, alors que Veilleux s’empare du maillot jaune).

« Nous avons fait un bon travail d’équipe. À l’étape où j’ai pris la tête du classement général, notre objectif était seulement de monter au général. Nous voulions surprendre le peloton, car je n’avais qu’une seconde de retard sur le meneur. Lorsque nous avons attaqué, j’étais vraiment concentré à passer la ligne d’arrivée le plus vite possible et je ne pensais même pas à la victoire d’étape. Keven avait regardé derrière et il savait que l’écart était suffisant. Il a vraiment bien travaillé et il méritait lui aussi la première place. »

Tout au long de l’entrevue, David Veilleux revient constamment à la notion du travail d’équipe, qui est primordiale en cyclisme sur route.

« L’équipe me fait confiance et la chimie est vraiment bonne entre les gars. Depuis le début de la saison, je fais beaucoup de travail pour amener les sprinters vers l’arrivée afin qu’ils gagnent des courses. Cette fois, j’avais la chance de réaliser une bonne performance, alors c’était au tour des gars de m’aider. C’est le fun de voir que chacun a son tour. »

La nouvelle French Connection
La formation Kelly Benefit Strategies – Medifast est l’équipe cycliste américaine qui compte le plus de Québécois au sein de son alignement. Martin Gilbert et Dominique Perras ont été les premiers dans l’équipe, tandis que Keven Lacombe a joint les rangs de la formation l’an dernier. En 2008, Perras a fait un retour au Québec, mais c’était au tour de Veilleux de signer avec la formation de Jonas Carney.

« C’est certain qu’entre Québécois, nous avons une bonne camaraderie. Les gars qui étaient déjà dans l’équipe avaient parlé de moi au directeur sportif et celui-ci m’a appelé à la fin de la saison dernière pour me faire une offre », explique Veilleux.

L’athlète qui entreprendra ses études en génie mécanique à l’École polytechnique de Montréal dès l’automne aura un sujet de conversation autre que le sport avec ses compatriotes : la gestion des études et du vélo.

Également étudiants, Gilbert étudie en pharmacie et Keven Lacombe est aux HEC-Montréal, les cyclistes pourront donner quelques conseils à leur jeune coéquipier.

« J’ai déjà demandé à Martin comment il s’y prenait pour gérer tout ça. C’est intéressant et motivant de voir qu’il y a des coureurs qui font du vélo et vont à l’école. On s’encourage lorsque vient le temps de faire nos devoirs et que nous sommes sur la route », lance-t-il en riant.

Avant d’être de retour sur les bancs d’école, Veilleux a encore plusieurs heures à passer en selle, notamment aux Championnats canadiens qui s’amorcent ce vendredi, à St-Georges-de-Beauce.

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive