Vélo de montagne – Championnats du monde

Un mécano bousille la course de Raphaël Gagné

Montréal, 7 septembre 2007 – Le Québécois Raphaël Gagné a vraiment joué de malchance aux Championnats du monde de vélo de montagne vendredi et a dû se contenter du 43e rang dans le cadre de la course de cross-country des moins de 23 ans à Fort Williams, en Écosse.

Gagné avait commencé l’épreuve en force, complétant d’ailleurs le premier des cinq tours en 17e place. Mais un adversaire l’a bousculé au haut de la principale montée du premier tour.

« Mon pied ou le gars a alors accroché ma chaîne, qui a bloqué et été affaiblie. Dans la dernière montée du tour, la chaîne sautait. Je savais qu’elle allait casser. J’ai donc dû arrêter dans la zone de réparation, a-t-il expliqué. Comble de malheur, le mécano a alors mis la chaîne au mauvais endroit dans le dérailleur. Il a fallu qu’il recommence et qu’il la remettre au bon endroit. J’ai à ce moment perdu environ 6 minutes. »

L’athlète de 20 ans a obtenu le 75e temps du deuxième tour et a glissé au 67e échelon. Mais il a remonté lentement au classement, récoltant les 20e, 38e et 32e temps dans les trois derniers tours de la course de 42,8 kilomètres. Il a terminé à 14 minutes et 59 secondes du Danois Jakob Fuglsang, qui a remporté l’épreuve après 1 heure, 54 minutes et 4 secondes d’efforts.

« C’est fâchant d’être victime d’un accrochage comme ça. Le gars aurait très bien pu ne pas m’accrocher. Il était nerveux ou agressif, je ne sais pas trop. C’est une malchance, je n’ai rien fait pour que ça m’arrive. En plus, pour en ajouter une couche, le mécano s’est trompé », a poursuivi Gagné, extrêmement déçu.

« En même temps, je suis très content de ma remontée. Beaucoup d’athlètes auraient abandonné ou perdu leur concentration. Mais je ne suis pas un gars qui abandonne. J’ai seulement un abandon à vie », a tenu à rappeler le résidant de Lac-Beauport, 44e aux mondiaux de 2006 en Nouvelle-Zélande.

« Je m’étais tellement bien préparé. J’aurais aimé avoir une performance à la hauteur de ma préparation. Je me sentais très bien après un tour et je pense que j’aurais atteint mon objectif de finir dans le top 15 », a conclu Gagné.

Samedi, Marie-Hélène-Prémont tentera de mériter une première victoire cette saison, elle qui a obtenu deux deuxièmes rangs et des troisième, quatrième et sixième places en Coupe du monde.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


une page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive