FDB Insurance Ras

Et de trois pour Dominique Rollin !

Montréal, 26 mai 2007 – Dominique Rollin a enlevé sa troisième victoire d’étape à la course FDB Insurance Ras samedi, en Irlande, tandis que Dominique Perras a fini dans le même temps que son compatriote en 25e place.

Rollin, de l’équipe Kodak Gallery/Sierre Nevada, a remporté la septième étape, longue de 165 kilomètres et disputée entre Derry et Newcastle, au sprint, après 3 heures, 38 minutes et 53 secondes de travail. Rappelons qu’il avait été le plus rapide mardi et vendredi.

« Les coureurs ont été très agressifs durant toute la course. Je pense d’ailleurs que ç’a été la plus rapide jusqu’à maintenant », a souligné le gagnant du jour, peu impressionné par les deux cols de catégorie 3. « La première montée était une autoroute. Ce n’était pas significatif. Nous n’avons perdu personne là. »

Le Bouchervillois n’a pas non plus trop souffert au sprint. « Il y avait un virage serré à environ 400 mètres de l’arrivée. J’étais dans les cinq premiers après le virage. C’est à partir de là que j’ai lancé mon sprint. J’ai eu le temps de célébrer avant de passer la ligne. Disons que j’avais une bonne avance. »

Perras a pour sa part trouvé que la journée avait manqué de piment. « Il y a eu beaucoup d’attaques. Mais, avec un vent de dos, ç’a été assez facile pour tout le monde de couvrir les coups, a indiqué le Brossardois. De mon côté, j’ai été assez prudent, d’autant plus qu’il pleuvait. »

Au classement général, Rollin occupe le 5e rang et accuse un retard de 40 secondes sur le meneur, l’Allemand Tony Martin (Germany Thuringer Energy). Perras, de la formation Benefit Strategies/Medifast, pointe pour sa part au 30e échelon, à plus de 13 minutes de Martin.

Dimanche, pour la huitième et dernière étape, les 127 cyclistes toujours en lice s’attaqueront à un parcours de 174 kilomètres entre Newcastle et Skerries qui comprendra cinq cols de catégorie 3.

« Ça va être une autre course complètement, a mentionné Rollin. Aujourd’hui (samedi), j’ai sécurisé mon maillot de meilleur sprinter et il n’y a maintenant plus aucune chance que je le perde. Demain (dimanche), nous allons y aller pour celui du classement général. »

Son coéquipier Jesse Anthony, quatrième à 36 secondes, est d’ailleurs encore mieux placé que lui. « Nous avons toujours des chances, a-t-il affirmé, convaincu. Le circuit d’arrivée est sinueux et vallonné. Si un groupe s’échappe, il peut prendre 40 ou 50 secondes. »

Quant à Perras, il s’attend aussi à une course plus sélective. « Ça va être une étape pas mal plus difficile. Je vais travailler pour mes coéquipiers. Nous avons 3 coureurs dans les 20 premiers. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


une page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive