FDB Insurance Ras

Rollin deuxième de l’étape, Perras tente sa chance

Montréal, 23 mai 2007 – Décidément, Dominique Rollin (Kodak Gallery/Sierra Nevada) fait flèche de tout bois ! Après sa victoire à la troisième étape de la course cycliste FDB Insurance Ras, mardi, le champion canadien a terminé deuxième de la quatrième étape, mercredi, en se faisant devancer d’une demi-roue par l’Estonien Mart Ojavee (Estonia Kalev Chocolate) à l’issue des 138 kilomètres de course entre Sligo et Dungloe (Irlande).

À cause de travaux effectués sur la chaussée, les trois derniers kilomètres étaient différents de ce qui était annoncé dans les documents officiels de la course. En conséquence, le cycliste de Boucherville a dû puiser encore plus dans ses réserves pour arracher cette deuxième place.

« Ils (les organisateurs) ne nous ont pas avertis que les derniers kilomètres étaient plus sinueux que prévu. C’était le chaos pour préparer le sprint. Un trou s’est formé dans le lead out d’une des équipes et j’ai été coincé derrière des gars qui venaient de lever le pied après avoir terminé leur effort. J’ai donc dû les contourner et amorcer mon sprint à 200 m de l’arrivée au bas d’une bosse. Même si j’étais déjà une quinzaine de mètres derrière les deux premiers, j’ai quand même pu en rattraper un. »

Grâce à cette deuxième place, Rollin consolide son emprise sur le maillot vert de meilleur sprinter avec 53 points devant le Néerlandais Yvo Kusters qui détient 39 points.

Au classement général, l’Américain et coéquipier de Rollin, Jessy Anthony, trône au sommet avec une avance de 2 secondes sur l’Irlandais Brian Kenneally et une de 4 secondes sur son équipier québécois. Dominique Perras (Kelly Benefit Strategies/Medifast) est 39e à 2min 53s.

« Mon équipe a fait une démonstration de force qui nous vaudra un peu plus de respect dans le peloton. Le plus important, c’est la victoire au classement général. J’ai une bonne avance au classement aux points et je ne vois pas qui pourrait m’inquiéter », a conclu l’athlète de Boucherville.

Perras dans la bonne échappée
Dominique Perras a tenté sa chance en faisant partie d’une échappée de cinq coureurs qui a pris naissance à la mi-course et qui s’est fait reprendre à 4 kilomètres de l’arrivée.

« Avec 25 kilomètres à faire, il y en a un dans le groupe qui s’est mis à nous attaquer et c’est ce qui a causé la désorganisation du groupe », a soutenu celui qui a eu jusqu’à 1min 45s d’avance et qui a terminé dans le peloton principal en 56e place. « Il y avait un gros vent de face, ce qui n’est pas toujours bénéfique pour les échappées. Je crois que dans une échappée comme ça, les cinq doivent travailler de façon égale et commencer à penser à la victoire d’étape à 2 ou 3 kilomètres de l’arrivée quand on est sûrs de se rendre. Ce n’est pas ce qui est arrivé aujourd’hui (mercredi). »

L’étape la plus difficile du tour sera présentée jeudi, 131 kilomètres entre Dungloe et Buncrana, où il y aura plusieurs montées abruptes. Le rôle de Rollin sera d’appuyer son meneur Anthony, tandis que celui de Perras sera de forcer le rythme afin de fatiguer le peloton.

Rédaction : Mathieu Laberge


une page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive