Paracyclisme – Championnats panaméricains

Cloutier et Chalifour remportent une deuxième médaille d’or

Montréal, 12 novembre 2007 – Après avoir remporté l’épreuve du 4000 m tandem dimanche, aux Championnats panaméricains ouverts de paracyclisme présentés à Cali, en Colombie, fracassant du même coup le record canadien de neuf secondes, Alexandre Cloutier, de Québec, et Daniel Chalifour, de Mont-Laurier, ont répété leur exploit en gagnant lundi le 1000 m tandem en 1 min 05,432s. Éric Bourgault, d’Orford, s’est lui aussi démarqué en terminant deuxième à la poursuite individuelle (LC2) grâce à un chrono et nouveau record personnel de 5 min 05,165s.

L’entraîneur Éric Van Den Eynde s’est dit très satisfait de la performance de Chalifour et Cloutier. « On voit vraiment le potentiel de Daniel et Alexandre. Ralentis par des ennuis mécaniques aux Championnats du monde, leurs résultats représentent ce à quoi on s’attendait. Tout cela montre que nous sommes sur la bonne voie. Néanmoins, on voit bien qu’il leur manque de l’équipement de pointe et un vélodrome où s’entraîner à l’année. Avec de l’équipement adéquat, ils pourraient aller chercher ces centièmes qui font toute la différence. »

« Pour ce qui est d’Éric à la poursuite, il a un fort désir de gagner, mais il manque un peu d’expérience, a rajouté Van Den Eynde. Il a commis quelques erreurs qui pourront être corrigées avec le temps. Mais, sans contredit, on dénote une amélioration. La preuve, c’est qu’il a battu son record personnel. »

À la poursuite individuelle LC1, Mark Breton, de Charlesbourg, a mérité le huitième rang en 5 min 11,665s. « Il a fait mieux que ce à quoi je m’attendais, a poursuivi l’entraîneur. Mark a été blessé durant toute l’année dernière, alors comme il est de retour à l’entraîneur depuis peu de temps, cette huitième place est de bon augure, d’autant plus que son temps n’est plus qu’à deux secondes de son record personnel (5 min9s). »

Les propos de l’entraîneur ont d’ailleurs encouragé le principal intéressé, lequel espère reprendre le plus tôt possible son rythme normal. « Je suis un peu déçu parce que je sais que je peux faire mieux, mais comme Éric a dit, je reviens tout de même de loin après avoir complètement arrêté la compétition pendant un an, alors c’est encourageant de voir que la progression est rapide », a mentionné Breton.

Les Championnats parapanaméricains se poursuivent jusqu’au 18 novembre.

Rédaction : Pierre-Philippe Gouin


une page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive