Herald Sun Tour

L’Australie sourit aux Dominique

Montréal, 18 octobre 2007 – Dominique Perras a continué de batailler dans les premières place du classement général, jeudi, à la quatrième étape (116,5 kilomètres) du Jayco Herald Sun Tour présentée entre Beechworth et Falls Creek. Perras a pris le 20e rang (à 3min 47s) et Dominique Rollin le 25e (à 7min 58s) de l’épreuve qui a été remportée par le Suisse Steve Morabito (Astana). L’étape comptait un col de deuxième catégorie et se terminait par un autre classé hors catégorie, bon pour un total de 40 kilomètres d’ascension.

Au classement général, le maillot de meneur a changé de mains passant de l’Australien Matthew Wilson (Unibet.com) au Néerlandais Joost Van Leijen (Équipe nationale néerlandaise). Perras a glissé de trois places, passant de la cinquième à la huitième (à 3min 55s). Quant à Rollin, il occupe le 22e rang (à 17min 08s), sauf qu’il a mis la main sur le maillot de meilleur sprinter et détient une avance de 10 points sur Matthew Wilson.

Après seulement 5 kilomètres de course, Rollin, l’Australien Trent Wilson (équipe nationale australienne) et l’Américain Scott Zwinzanski (Bissell –Priority Health) ont pris la fuite pour ensuite être rejoints alors qu’il ne restait qu’une quinzaine de kilomètres à faire. Même si elle n’a pas été menée à terme, l’échappée aura été payante pour le Bouchervillois qui a remporté les deux premiers sprints intermédiaires.

« Dans la dernière montée, l’équipe australienne a porté des attaques une après l’autre pour faire exploser le groupe. Je me suis fait décrocher à sept ou huit kilomètres du sommet, mais j’ai été chanceux, car mon coéquipier Eric Wohlberg m’a rejoint et nous avons pu grimper ensemble à un bon rythme », a commenté Perras.

Comme ce fut souvent le cas au cours des dernières années, Perras a du succès à cette compétition qui est souvent la dernière de sa saison. En effet, le cycliste de Saint-Lambert avait signé des victoires d’étape en 2003 et 2004 en plus de terminer deuxième au classement général en 2005.

« C’est une bonne épreuve pour moi, car la course est toujours agressive et moins contrôlée qu’aux États-Unis où les grosses équipes contrôlent un peu plus. Et en plus, il y a toujours un peu d’épreuves en montagne, alors c’est bien pour moi. »

La cinquième étape sera présentée vendredi entre Mount Beauty et Wangaratta sur une distance de 110,9 kilomètres.

« Il va y avoir de l’action, car le meneur a seulement 8 secondes d’avance sur l’Australien Matthew Wilson. Selon moi il va y avoir beaucoup d’attaques. Maintenant, je suis juste assez loin au classement général en temps et peut-être que le peloton va me laisser partir », de conclure Perras.

Rédaction : Mathieu Laberge


une page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive