Tour de Beauce

Dominique Rollin meilleur Québécois malgré deux crevaisons

Montréal, 14 juin 2006 – Le Colombien John Fredy Parra Calada (Tecos Trek) a remporté la deuxième étape du Tour cycliste de Beauce au sprint mercredi, devant l’Allemand Stefan Parinussa (Sparkasse) qui a par contre réalisé le bon coup de la journée en s’emparant du maillot jaune, alors que le meilleur résultat québécois a été la 11e place de Dominique Rollin (Équipe canadienne).

Parra Calada a parcouru les 180 kilomètres de cette deuxième étape, tenue à Saint-Joseph-de-Beauce et ses environs, en 4 heures, 32 minutes et 32 secondes, à l’instar de Parinussa et quatre autres coureurs, qui ont tous su profiter d’une échappée formée au 35e kilomètre.

Malgré deux crevaisons, Rollin a terminé à 2 minutes et 14 secondes du vainqueur, tout comme ses compatriotes Jean-Sébastien Maheu (Équipe du Québec), David Veilleux (Louis Garneau Optik) et Zachary Garland (Équipe du Québec).

Le Bourchevillois, qui a été victime de quatre crevaisons en deux jours, a malgré tout ri de sa malchance. « En Beauce, quand tu es sur des pneus, tu pinces ta chambre à air et tu as plus de chance de crever qu’avec des boyaux. Cette année, j’ai pris l’option boyaux. Malheureusement, ça n’a pas payé comme je m’y attendais », a-t-il expliqué.

Rollin, qui est arrivé de la France lundi, a tracé un bilan positif de ses efforts et de ceux de ses coéquipiers de la formation nationale. « Dans l’échappée, nous avions deux coureurs. Nous étions donc bien couverts... L’objectif a été atteint. »

Au classement général, Parinussa a surpris l’équipe Navigators et l’Ukrainien Valeriy Kobzarenko, meneur au terme de la première étape, si bien qu’il devance ce dernier par 1 minute et 58 secondes.

Chez les Québécois, Maheu est le mieux placé au 16e échelon, à 4:51 du meneur. Garland se classe au 20e rang (à 4:56), Veilleux au 21e (à 5:03) et Rollin au 34e (à 5:29).

« Nous savons que le général ne nous est pas accessible étant donné la montée du mont Mégantic, a dit Rollin. Nous visons des victoires d’étapes. »

Quant au champion canadien en titre, François Parisien (Tiaa-Cref), il a fini en 46e place, à 2 minutes et 53 secondes de Parra Calada. Au général, il occupe le 36e échelon (à 5:35).

« Les deux dernières semaines ont été assez dures pour moi, a souligné le Repentignois. J’ai couru à Philadelphie dimanche et j’ai voyagé lundi. En plus, j’ai attrapé un rhume lorsque j’étais aux États-Unis. Ma forme n’est vraiment pas où je voudrais qu’elle soit. »

Parisien n’a pas cherché à cacher son jeu en entrevue. « J’ai minimisé mes efforts pour essayer de sauver un peu d’énergie. J’espère, vers la fin de la semaine, avoir récupéré. Samedi et dimanche, j’espère faire quelque chose. »

« L’équipe a fait une bonne course puisqu’elle a placé dans l’échappée son meilleur coureur, Danny Pate », a-t-il poursuivi à propos de l’Américain qui a terminé cinquième mercredi et qui se retrouve à la même place au général.

Jeudi, les cyclistes franchiront 153 kilomètres entre Saint-Georges-de-Beauce et Mont-Mégantic lors de la troisième étape, qui sera notamment marquée par l’ascension du mont Mégantic.

« Je sais déjà que je vais perdre au minimum deux minutes sur les premiers, a humblement avoué Rollin. C’est une montée tellement abrupte. »

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive