Championnats canadiens de cyclisme sur route

Jeanson coiffe Bessette au fil d’arrivée

Manon Jutras, blessée lors d’une chute

Montréal, le 29 juin 2003 — À chaque fois que les cyclistes Geneviève Jeanson et Lyne Bessette se retrouvent sur un même parcours, on peut s’attendre à tout un duel et, dimanche, la course sur route des championnats canadiens à Hamilton n’a pas fait exception. Dans les deniers mètres, Jeanson a débordé Bessette au sprint pour l’emporter par une demi-longueur de vélo, décrochant son premier titre canadien de l’épreuve sur route dans la catégorie Élite.

Les deux cyclistes ont encore une fois montré leur supériorité sur le reste du contingent canadien, roulant toutes seules sur les derniers 60 kilomètres de la course de 111,6 km. Jeanson a franchi l’arrivée en 3:16:50 heures. Bessette a évidemment été créditée du même temps. L’Ontarienne Sue Palmer-Komar a terminé troisième, à 2 minutes 31 secondes des deux Québécoises !

« C’est sûr que cela fait plaisir », a lâché Jeanson qui avait perdu son titre du contre-la-montre vendredi, au profit de Bessette. « Disons que j’y pensais encore un peu aujourd’hui (dimanche), mais c’est une course différente et une journée différente. Je savais que j’avais une chance de gagner. C’est assez nouveau pour moi de gagner au sprint. Je ne gagne pas souvent de cette façon. J’étais partie avec l’idée que je l’allais voir au fur et à mesure comment cela allait se dérouler. »

Jeanson et Bessette se sont partagé le travail en avant. La première tirant dans les montées et Bessette effectuant le plus gros de la besogne sur le plat et dans les descentes. « C’était quand même bien réparti. C’est sûr que j’étais plus souvent devant dans les montées, mais j’imagine que cela devait faire l’affaire de Lyne aussi. Elle devait se sentir plus à l’aise d’être derrière dans les montées, comme moi je me sentais plus à l’aise d’être derrière elle sur le plat et dans les descentes. De toute façon, elle descend plus vite que moi et je n’étais pas d’une grosse aide là-dedans. »

C’est Bessette qui a pris la décision de se détacher du reste du peloton dès le troisième des neuf tours, sûrement pour éviter un accident comme celui qui s’était produit quelques kilomètres plus tôt et qui avait emporté sa coéquipière Manon Jutras. « Je crois qu’elle y a pensé (à l’accident) lorsqu’elle a pris sa grosse décision, a avancé Jeanson. Quand elle a vu que cela pouvait être dangereux, elle a accéléré. C’était plus tranquille d’être toutes seules en avant. »

Selon les dernières nouvelles reçues, Jutras aurait subi une fracture de la clavicule ainsi qu’une commotion cérébrale.

Podium tout québécois chez les Espoirs
Geneviève LeBlanc est montée sur la plus haute marche d’un podium tout québécois dans la catégorie Espoir (moins de 23 ans). Leblanc qui, à 19 ans, en était à une première dans cette catégorie d’âge, a devancé Geneviève Gagnon et Magalie Boulay.

« Cela a été difficile, mais cela a quand même été une belle course, a indiqué Leblanc après la course. Le parcours était vraiment difficile. Il y avait deux montées et deux descentes à chacun des (neuf) tours. Il n’y avait qu’une section de 3 km sur le plat (sur un tour de 12 km) entre les deux montées pour nous permettre de récupérer. »

« Je suis bien contente, c’est le fun de gagner le titre sur route et au contre-la-montre (qu’elle a remporté vendredi). C’est deux beaux titres et, comme c’est ma première année chez les Espoirs, c’est très encourageant. »

Les coureuses espoirs prenaient part à la même course que les coureuses élites. Au fil d’arrivée, leurs chronos étaient identifiés, afin d’établir le classement de la catégorie.

« C’est toujours une belle expérience de courir avec Lyne (Bessette) et Geneviève (Jeanson), elles sont parmi les meilleures grimpeuses au monde. C’est stimulant (pour les jeunes Québécoises) d’avoir des modèles comme elles et Clara Hughes, a souligné Leblanc. Nous nous disons: "si elles peuvent le faire, tout est possible pour nous" », a conclu la résidante de Québec.

Rédaction : Christian Jutras


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive