Coupe du monde de vélo de montagne

Laurie Arseneault 47e en République tchèque

Montréal, 15 mai 2022 - L’Australienne Rebecca McConnell est demeurée invaincue en trois Coupes du monde de vélo de montagne cette saison. Dimanche, à Nove Mesto (République tchèque), elle a devancé la Française Loana Lecomte de 40 secondes et la championne olympique des Jeux de Rio, la Suédoise Jenny Rissveds (+1 min 17 s) dans une course où la Québécoise Laurie Arseneault a pris le 47e rang.

L’athlète de Terrebonne (+8 min 57 s) a été la meilleure Québécoise et troisième Canadienne du jour. Elle finit tout juste devant sa coéquipière chez Canyon MTB Racing, l’Ontarienne Emily Batty. Le meilleur résultat de la Québécoise cette saison en Coupe du monde a été une 33e place, au Brésil, le mois dernier.

Cindy Montambault (-2 tours), de Val-David, a conclu sa journée en 65e place. Ce sont des problèmes respiratoires qui ont marqué sa course.

« Ce n’était pas super bien. Habituellement, c’est un parcours que j’aime beaucoup, mais cette semaine, il y avait énormément de pollen. On finissait l’entraînement et nous étions saupoudrés de pollen. Je suis asthmatique et j’ai eu de la misère avec ma respiration », a reconnu Montambault après l’épreuve.

« Je me suis battue contre moi-même pour essayer de contrer ça », a ajouté celle qui a même cru qu’elle allait perdre conscience par moments. « Il me manquait vraiment de l’oxygène dans les muscles pour avancer. »

Sandra Walters (+7 min 14 s) a été la meilleure représentante de l’unifolié en finissant au 28e rang.

Thomas Pidcock, le polyvalent
Le Britannique et membre de l’équipe cycliste sur route INEOS – Grenadiers Thomas Pidcock a remporté une deuxième Coupe du monde de suite, après sa victoire a Albstadt (Allemagne), la semaine dernière. Le champion olympique en titre et aussi champion du monde de cyclocross a gardé Vlad Dascalu en ligne de mire dans le dernier tour pour le dépasser dans la dernière ligne droite et priver le Roumain de sa première victoire en Coupe du monde.

Troisième, le Suisse et champion du monde du cross-country Nino Schurter devra attendre pour devenir le cycliste masculin qui a remporté le plus grand nombre de Coupes du monde. Cette troisième place revêt toutefois un bel éclat, car il a effectué une spectaculaire remontée sur la tête de course après avoir été victime d’une crevaison au cinquième des huit tours.

Marc-André Fortier (Pivot Cycles – OTE), de Victoriaville, s’est classé 78e (+9 min 26 s) et Victor Verreault (Foresco Holding Proco RL), de Saint-Félicien, 95e (-2 tours).

La veille, à l’épreuve féminine des moins de 23 ans, Roxane Vermette (+9 min 25 s), de Saint-Ferréol-les-Neiges, a conclu en 31e place, bon pour le deuxième meilleur résultat canadien. Julianne Sarrazin (-1 tour) a quant à elle fini en 54e place.

Dans ce même groupe d’âge, mais chez les hommes cette fois, le Chilien Martin Vidaurre Kossmann s’est imposé, lui qui avait également remporté la première étape de la saison. William Côté (-1 tour) et William Maltais-Pilote (-3 tours) ont respectivement fini 95e et 133e. Charles-Antoine St-Onge a été contraint à l’abandon.

Chez les hommes juniors, Zorak Paillé s’est classé dixième.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2022
2021, 2020, 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012,
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net