À travers la Flandre

Un autre effort en solo d’Hugo Houle

Montréal, 30 mars 2022 - Hugo Houle a pédalé au sein d’un effectif réduit, mercredi, à la course À travers la Flandre disputée en Belgique. Le cycliste de la formation Israel – Premier Tech a vu deux de ses coéquipiers, dont Guillaume Boivin, renoncer à la compétition en début de journée, ce qui l’a forcé à remanier ses cartes, une fois de plus.

Houle commence à bien connaître cette chanson. Seul coureur de son équipe à venir à bout de Paris-Nice plus tôt ce mois-ci, il a ensuite pris part à la 64e Classique E3 Saxo Bank, où quatre de ses coéquipiers ont abandonné. Le Québécois a aussi dû s’adapter au retrait de son meneur Itamar Einhorn, la fin de semaine dernière, à Gand-Wevelgem.

Cette fois, Guillaume Boivin et le Belge Jenthe Biermans se sont réveillés mal en point mercredi, tandis que l’Australien Taj Jones n’a pas été en mesure de rallier l’arrivée à Waregem.

« C’est pas mal ça l’histoire depuis le début de la saison! Je suis souvent seul dans les courses que je fais. C’est dommage, mais ce sont des choses qu’on ne contrôle pas vraiment », a admis Hugo Houle, 42e du jour à 4 minutes 12 secondes du vainqueur, le Néerlandais Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Fenix).

La malchance s’impose
L’athlète de Sainte-Perpétue a été pris derrière une chute survenue avec un peu plus de 100 kilomètres à faire. Il a ensuite bataillé sur plusieurs kilomètres pour retrouver le peloton principal. Déjà, une vingtaine de coureurs s’étaient détachés devant. Le Belge Sep Vanmarcke est le seul autre membre d’Israel – Premier Tech à avoir complété les 183 kilomètres de la journée et pointe au 101e échelon (+8 minutes 43 secondes).

Mathieu Van Der Poel a vaincu le Belge Tiesj Benoot (Jumbo-Visma) en fin de course pour l’emporter. Le Britannique Thomas Pidcok (Ineos Grenadiers) s’est classé troisième, à 5 secondes du duo de tête.

« La forme est bonne, j’ai été extrêmement fort pour chasser et j’ai été capable de revenir, a souligné Hugo Houle. Je suis quand même déçu. Avec les jambes que j’ai présentement, je pourrais en faire beaucoup plus. »

Le Québécois ajoute qu’il connaît présentement une de ses meilleures saisons en termes de résultats et de puissance. Malgré ses récentes performances, il demeure sur son appétit depuis le début des classiques flandriennes.

« Jusqu’à maintenant, j’ai manqué un peu de chance dans des moments importants. C’est la Belgique, il y a beaucoup de chutes et d’éléments qui affectent les courses. J’ai le sentiment que j’en ai plus dans les jambes. »

Co-chambreur de Guillaume Boivin la nuit passée, Hugo Houle se croise maintenant les doigts pour ne pas être rattrapé par la maladie au cours des prochains jours. Il prévoit être du départ du Tour des Flandres dimanche et se démarquer sur les pavés.

« Ce n’est pas une excuse (l’absence de coéquipiers) et je sais que je suis capable d’être devant. C’est surtout de la malchance. C’est clair que j’aimerais voir tout le monde en santé et que l’équipe performe plus. Je reste concentré sur ce que je contrôle et le vent va tourner à un moment donné. »

Une coéquipière d’Olivia Baril l’emporte
L’Italienne Chiara Consonni avait fini six fois parmi le top-10 depuis le début de la saison, terminant notamment deuxième à deux occasions. Coéquipière d’Olivia Baril chez Valcar - Travel & Service, elle a signé sa première victoire du calendrier mercredi.

« On est une des seules équipes à avoir amené une sprinteuse comme plan B », a souligné la Québécoise après la course de 120 kilomètres, où elle s’est classée 61e (+2 minutes 53 secondes).

« Je pense que les autres formations s’attendaient à une course plus difficile pour avoir des échappées et n’ont donc pas amené leur sprinteuse. Notre directeur sportif a bien prévu le coup. On est super contentes d’avoir gagné! »

Après avoir surmonté les plus grosses difficultés du parcours, Olivia Baril et ses coéquipières ont réalisé que la victoire pourrait se décider au sprint. Elles ont alors uni leurs forces pour épauler Chiara Consonni, qui a finalement eu le dessus sur la Belge Julie De Wilde (Plantur-Pura) et la Suisse Elise Chabbey (Canyon//SRAM Racing) au fil d’arrivée.

Olivia Baril sera du Tour des Flandres féminin cette fin de semaine.

Rédaction : Luc Turgeon

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2022
2021, 2020, 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012,
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net