Championnats du monde de paracyclisme sur route


photo affichée sur facebook par Cyclisme Canada

Marie-Claude Molnar reviendra du Portugal avec deux maillots arc-en-ciel

Montréal, 12 juin 2021 – Une deuxième course, un deuxième titre mondial ! Samedi, aux Championnats du monde de paracyclisme disputés à Cascais, au Portugal, Marie-Claude Molnar a ajouté une deuxième médaille d’or à sa collection en trois jours, alors qu’elle a remporté la course en ligne des C4.

La Longueuilloise a été la première de sa catégorie à franchir la ligne d’arrivée du parcours de 67 kilomètres avec une confortable avance de 5 minutes 24 secondes sur la Russe Elena Galkina. La Française Katell Alençon (+7 minutes 33 secondes) a complété le podium des quatre inscrites C4 qui coursaient en même temps que les onze cyclistes féminines de catégorie C5.

« C’est sûrement la course la plus difficile que j’ai jamais faite ! Quand (la Britannique) Sarah Storey (C5) est là, ça ajoute toujours un niveau supérieur à la course », a soutenu Molnar, ajoutant qu’elle ne s’attendait pas à gagner.

« J’espérais que ce soit une bonne journée, j’ai été patiente en début de course et j’ai pris les bonnes décisions. Finir avec plus de 5 minutes d’avance, c’est le fun ! »

Jeudi, la Québécoise avait décroché le maillot arc-en-ciel de championne du monde à l’épreuve du contre-la-montre individuel C4.

Dans les premiers tours, le peloton roulait lentement alors qu’Elena Galkina était en échappée solo. Storey s’est portée à l’attaque au quatrième des huit tours et un groupe de quatre ou cinq athlètes de classe C5 l’ont suivie. Molnar est demeurée dans un groupe en compagnie de Katell Alençon. La Québécoise s’est ensuite portée à l’attaque dans une montée, distançant du même coup la Française. Le groupe de Molnar a alors rattrapé Galkina qui n’a pas été en mesure de s’accrocher.

« Ça roulait très fort et ça m’a donné près de 35 kilomètres/heure de vitesse moyenne. Ce n’est pas quelque chose que je fais souvent », a poursuivi la paracycliste en riant.

Lequel de ses deux maillots arc-en-ciel remportés au Portugal lui fait le plus plaisir ?

« C’est vraiment égal entre les deux. La seule différence, c’est que le maillot du contre-la-montre est un extra-small et celui de la course sur route est un médium », a-t-elle conclu à la blague.

Dimanche, en conclusion des mondiaux, les Québécois Charles Moreau (H3), Louis-Albert Corriveau-Jolin (T2) et Marie-Ève Croteau (T2) seront tous au départ de la course en ligne de leur catégorie respective

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2021, 2020, 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012,
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive