Liège-Bastogne-Liège

« Woods n’a pas à être gêné » - Guillaume Boivin

Montréal, 25 avril 2021 – Il s’en est fallu de peu pour que Michael Woods, coéquipier de Guillaume Boivin chez Israel Start-Up Nation, devienne le premier Canadien à remporter un monument du cyclisme. Dimanche, lors du 107e Liège-Bastogne-Liège, Woods a fait partie du sprint final et a finalement terminé au cinquième rang de cette course gagnée par le Slovène Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates).

« Mike (Woods) a fait une course fantastique », a lancé Guillaume Boivin, en entrevue avec Sportcom. « On avait un bon plan de match avec l’équipe, on a bien couru tout au long de la journée et on peut être fiers. »

À 20 kilomètres de l’arrivée, l’Équatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) a attaqué, puis Michael Woods a vite répliqué dans la Côte de la Roche-aux-Faucons, dernière montée du jour, pour prendre les devants et donner le ton. Il a été rejoint par les Français Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) et David Gaudu (Groupama-FDJ), l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) et Tadej Pogacar, avec 13 kilomètres à parcourir.

Ce groupe a bien manœuvré jusqu’à la ligne d’arrivée et s’est disputé la victoire au sprint. Vainqueur du dernier Tour de France, Tadej Pogacar s’est imposé tout juste devant le champion du monde Julian Alaphilippe. David Gaudu a complété le podium.

Rappelons que Pogacar et ses coéquipiers n’ont pu prendre part à la Flèche wallonne plus tôt cette semaine en raison de deux résultats positifs à la COVID-19 au sein de leur formation.

C’est la deuxième année de suite qu’un Slovène triomphe à Liège-Bastogne-Liège, alors que Primoz Roglic (Jumbo-Visma) l’avait emporté l’an dernier. Cette fois, Roglic s’est classé 13e (+9 secondes).

« C’est sûr qu’il espérait mieux, mais Mike Woods n’a pas à être gêné de sa performance. C’est lui qui a fait la différence avec son attaque dans la Roche-aux-Faucons. Ensuite, c’est toujours délicat au sprint après une course aussi difficile », a ajouté Guillaume Boivin, qui n’a pas rallié la ligne d’arrivée. Il reprendra l’action mardi au Tour de Romandie, en Suisse.

« J’ai protégé les gars jusqu’au Col du Rosier, puis j’étais un peu à bout. J’ai roulé jusqu’à la côte de la Redoute et j’ai décidé d’arrêter. »

À l'instar de Boivin, Hugo Houle (Astana-Premier Tech) n’a pas complété la course de 259 kilomètres. Après avoir soutenu son coéquipier Jakob Fuglsang dans la première moitié du parcours, le Québécois a été distancé après 170 kilomètres et a choisi de mettre un terme à sa journée de travail.

« Ma journée était faite, a-t-il commenté. J’avais fait mon boulot comme prévu. On avait des gars en forme qui devaient faire la partie finale. Dès que je n’étais plus utile à l’équipe, c’était terminé pour moi. Je n’ai pas voulu insister. »

Fuglsang, qui avait remporté Liège-Bastogne-Liège en 2019, a conclu en 12e place (+9 secondes).

Un rhume est venu gâcher les classiques du cycliste de Sainte-Perpétue au cours des dernières semaines et il ne se sentait toujours pas au sommet de sa forme dimanche. Il prendra maintenant du repos avant d’entamer une importante période de préparation en vue du Critérium du Dauphiné ou du Tour de Suisse, pour viser ensuite le Tour de France.

« Le plus important sera de me reposer pour retrouver mon vrai niveau. On va prendre le temps qu’il faut pour repartir sur de bonnes bases », a conclu Houle.

Rédaction : Luc Turgeon

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2021, 2020, 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012,
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive