Tour de France

En santé, en forme et prêt, Hugo Houle sera au départ du Tour de France

Montréal, 24 août 2020 - Coup de théâtre pour Hugo Houle ! Dix jours après avoir annoncé qu’il avait obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, la formation du cycliste québécois a annoncé que le coureur était maintenant apte à revenir à la compétition et qu’il serait de l’équipe présente au Tour de France. Après avoir passé une batterie de tests qui ont tous été concluants, Houle sera au départ du Tour samedi, à Nice, afin d’épauler son leader chez Astana, le Colombien Miguel Angel Lopez.

L’espoir a commencé à renaître chez Houle après son deuxième test réalisé, négatif, six jours après le résultat positif qui l’a exclu du Tour de Lombardie.

« J’en ai fait un autre vendredi dernier, un second PCR, qui s’est aussi révélé négatif, lequel a été suivi d’un test sérologique (bilan sanguin complet). On n’a pas trouvé d’anticorps reliés à la COVID-19. J’ai aussi vu un cardiologue pour faire un test d’effort VO2 Max, un écho-doppler de mon cœur (échographie), un test de respiration et tout était 100 % normal, en pleine forme et en pleine santé. »

Si l’athlète de Sainte-Perpétue était apte à réintégrer le peloton pour des raisons sanitaires, il l’était aussi du côté de sa forme physique. Peut-être que son résultat au test de VO2 Max a penché en sa faveur aux yeux de ses dirigeants dans sa sélection.

« Si les tests avaient été nuls, ç’aurait été une autre histoire. Il n’y a rien qui arrive pour rien. (Pendant la quarantaine) je me suis reposé, je n’étais pas dans la misère et j’ai fait ce que j’avais à faire. Je n’essaie pas de chercher le pourquoi du comment. Je suis prêt à courir, je suis en santé et je me focusse là-dessus. »

« On ne peut pas refuser une invitation »
Il s’agira d’une deuxième participation à la Grande Boucle pour le Québécois qui s’était classé 91e l’an dernier.

« L’équipe a pris la décision de m’ajouter sur le Tour en jugeant que je serais un élément important et je suis très heureux de cette belle reconnaissance. Le Tour, ça reste le Tour et on ne peut pas refuser une invitation. Je suis très, très heureux de faire partie de l’équipe et en plus, ça part de Nice où j’habite. […] Je suis juste content de pouvoir courir après tout ce que j’ai vécu, être libre et courir avec mes coéquipiers. Le Tour, ça reste exceptionnel avec une ambiance incroyable et je suis en pleine santé, en forme et prêt pour en profiter. Je vais serai prêt à faire tout ce qu’on va me demander et essayer d’être opportuniste pour prendre de bonnes échappées. »

Sa participation au Tour de France ne change rien à celle prévue au Giro qui se mettra en branle le 3 octobre. Houle voit d’ailleurs ce doublé comme un « beau challenge ».

Problèmes en vue au Tour ?
Les organisateurs du Tour de France ont annoncé la semaine dernière qu’une équipe serait exclue de la compétition après deux tests positifs, incluant les coureurs et les membres du personnel. Le résultat de Houle s’apparentant à un faux positif, la menace de voir des équipes exclues à la suite de résultats semblables apparaît donc bien réelle à cinq jours du grand départ.

Questionné à propos de la sécurité qui sera mise en place le long des routes, l’athlète se dit sûr que les organisateurs sauront gérer les possibles débordements.

« Je ne suis pas inquiet de la façon dont je vais monter les cols. Quand tu marches en public ou à l’épicerie, il y a pas mal de danger aussi et il y a des gens complètement insouciants qui ne prennent pas les précautions. Je ne pense pas que c’est dans un col sur mon vélo que je me vais me mettre plus à risque que dans ma vie quotidienne. »

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2020, 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012,
2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive