Tour de France

Astana échappe la victoire dans le dernier kilomètre

Montréal, 18 juillet 2019 - Le coéquipier de Hugo Houle chez Astana, Pello Bilbao, est passé bien près de signer la première victoire d’étape de son équipe au Tour de France 2019, jeudi, à la douzième sortie des coureurs.

L’Espagnol a été le deuxième à compléter les 209,5 kilomètres séparant Toulouse de Bagnères-de-Bigorre, dans un sprint final l’opposant à Gregor Mühlberger (BORA – hansgrohe) et le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott). Bilbao a d’abord pris les devants, puis il a été rattrapé par Mühlberger, qui a à son tour été devancé par Yates, grand vainqueur de la course. De son côté, Hugo Houle a pris le 53e rang de cette étape montagneuse.

« Le peloton a roulé fort toute la journée, mais n’a pas accéléré dans les montées et l’échappée est donc restée à l’écart, aux avant-postes. Bilbao a réussi à faire une différence étant donné que c’est un excellent grimpeur », a expliqué Houle.

Même s’ils n’ont pas triomphé à leur arrivée à Bagnères-de-Bigorre, il s’agit tout de même du meilleur résultat obtenu par les Astana à ce Tour depuis la neuvième place du Danois Jakob Fuglsang à la sixième étape. « Il (Pello Bilbao) lui en manquait peu au sprint final pour réussir à contourner Yates et je pense qu’il peut en tirer du positif. Ça laisse un petit goût amer d’être deuxième au Tour de France, mais ça reste une très belle performance et il peut être fier de lui », a jugé le Québécois.

La performance de Houle lui a permis de passer du 110e au 73e échelon du classement général provisoire, tandis que Jakob Fuglsang est toujours le membre d’Astana le mieux classé au 15e rang. L’écart de 1 minute et 12 secondes entre le meneur français Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) et le Britannique Geraint Thomas (INEOS) est demeuré intact. Les deux athlètes ont respectivement pris le 31e et le 27e échelon lors de cette onzième étape.

Vendredi, les cyclistes participeront à une course contre-la-montre à Pau, où Hugo Houle prévoit se reposer en vue des prochaines journées. « Ça ne sert à rien pour moi de pousser la machine. Je vais plutôt prendre ça tranquille et en profiter pour reprendre de l’énergie pour les grosses étapes de montagne qui arrivent. »

Rédaction : Luc Turgeon

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net