Championnats du monde sur piste

L’équipe d’Ariane Bonhomme termine au pied du podium en poursuite par équipe

Montréal, 28 février 2019 – Ariane Bonhomme et ses coéquipières reviendront bredouilles des Championnats du monde de cyclisme sur piste de Pruszkow, en Pologne. La formation canadienne a terminé au pied du podium à l’épreuve de poursuite par équipe en s’inclinant face à la Nouvelle-Zélande, jeudi.

La Gatinoise Ariane Bonhomme a pris part à cette course en compagnie d’Allison Beveridge, d’Annie Foreman-Mackey et de Georgia Simmerling.

Ces dernières ont tiré de l’arrière tout au long de la course et ont complété le parcours en 4 minutes et 20,361 secondes, tandis que les Néo-zélandaises ont enregistré un temps de 4:16,479.

Les représentantes de la Nouvelle-Zélande avaient également eu le dessus sur cette même formation canadienne, en janvier dernier, lors de la Coupe du monde de Cambridge. Cette défaite des Canadiennes les avait privées d’une médaille d’or.

Les Australiennes ont été couronnées grandes championnes de la discipline en s’imposant face aux Britanniques dans la course pour la médaille d’or. Les deux équipes ont respectivement obtenu des temps de 4:14,333 et de 4:14,537 lors de la finale.

Mentionnons qu’à la poursuite masculine, la formation canadienne a également terminé au quatrième rang, alors qu’elle était opposée au Danemark.

Hugo Barrette rescapé d’un autre accident
Hugo Barrette a vu son parcours s’arrêter en première ronde du repêchage du keirin, terminant troisième de sa vague où les deux premiers était qualifiés pour le tour suivant. Au premier tour, l’athlète des Îles-de-la-Madeleine avait fini quatrième de son groupe.

La veille à l’entraînement, Barrette avait chuté à haute vitesse alors qu’il est entré en collision avec un autre athlète qui avait changé de ligne. Son vélo s’est brisé sous la force de l’impact, sauf que l’athlète a tout de même pu remonter en selle jeudi.

« Juste de me présenter sur la ligne de départ, c’était un accomplissement. Je me sens chanceux de ne m’être rien cassé, même si je me sentais comme si un camion remorque m’avait roulé dessus. Tout le monde ne comprenait pas pourquoi je me suis présenté pour courir aujourd’hui (jeudi), même si je ne me sentais pas bien. »

Cet accident n’est pas sans rappeler celui qu’il avait subi en 2015 à la Coupe du monde de Cali (Colombie) où cette fois les conséquences avaient été beaucoup plus dramatiques.

Barrette devrait prendre part au sprint de samedi, mais il ne se fait pas trop d’illusions quant à sa forme physique pour espérer obtenir un bon résultat.

Également inscrit au keirin, Joël Archambault a terminé au cinquième rang de son groupe, ce qui a mis un terme à son parcours dans le tableau.

Lauriane Genest, seule Canadienne inscrite au sprint, s’est qualifiée 12e. Une fois en ronde des 16, elle a été devancée de 0,058 seconde par l’Espagnole Tania Calvo Barbero.

Rédaction : Luc Turgeon

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net