Championnats du monde sur route

Chrétien, seul survivant canadien et Zukowsky en échappée

Montréal, 28 septembre 2018 – Dure sortie pour l’équipe canadienne masculine à la course en ligne des moins de 23 ans des Championnats du monde de cyclisme sur route au cours de laquelle Nickolas Zukowsky (Sainte-Lucie-des-Laurentides) a fait partie de l’échappée du jour. Vendredi, le difficile parcours d’Innsbruck (Autriche) a été sans pitié pour le peloton dans lequel un seul Canadien a rallié la ligne d’arrivée, soit Charles-Étienne Chrétien (Amos), 85e du jour, à plus de 21 minutes du vainqueur.

Zukowsky et Adam Roberge (Prévost) ont posé pied à cette épreuve, tout comme 90 des 178 partants. L’autre Canadien, Ed Walsh, a lui aussi abandonné.

Le champion canadien au critérium a joint ses efforts à ceux du Polonais Szymon Tracz et du Slovène Izidor Penko pour rouler en tête pendant plus de la moitié de l’épreuve. Leur avance a grimpé à un peu plus de 2 minutes. Zukowsky a fini par lâcher ses deux compagnons pour rouler en solo pendant une quinzaine de kilomètres supplémentaires avant d’être avalé par le peloton.

« C'était très nerveux et rapide dès le départ. J'ai suivi un coureur qui tentait de joindre l'échappée qui avait moins d'une minute de retard », a soutenu le Québécois.

« Je croyais qu'il y avait plusieurs coureurs dans l'échappée déjà établie, mais il y avait seulement le Polonais. (Une fois la jonction faite), je me suis dit qu'il fallait être très conservateur, car ce serait une longue journée. J'étais encore bien quand je me suis fait reprendre dans le circuit, sauf que c'est un niveau très élevé de course, alors j'ai fait de mon mieux pour aider un peu les Canadiens qui étaient dans le groupe. »

Hirschi attaque au bon moment
Le Suisse Marc Hirschi a su jouer de ruse pour signer une superbe victoire en solo après s’être extirpé d’un groupe de trois dans la dernière descente du parcours. Visiblement le plus fort dans l’ascension finale, le Belge Bjorg Lambrecht a été frustré à de nombreuses occasions de voir ses compagnons d’échappée, Hirschi et Jaakko Hanninen (Finlande), refuser de prendre des relais.

Ce n’est qu’après avoir basculé au sommet du quatrième et dernier tour de la montée Igls que Hirschi a surpris Lambrecht et Hanninen par la gauche pour rouler à bloc les 10 derniers kilomètres et maintenir la dizaine de secondes qui le séparait se ses poursuivants. Lambrecht a terminé deuxième et Hanninen a été médaillé de bronze.

La course en ligne féminine senior sera disputée samedi et Karol-Ann Canuel sera la seule Québécoise membre de l’équipe canadienne.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net

.

.

.