Tour de Suisse

Hugo Houle, fidèle équipier

Montréal, 14 juin 2017 – C’était l’étape la plus longue du Tour de Suisse, mais elle a été roulée à fond de train. Après s’être fait souffler la victoire au sprint par l’Australien Michael Matthews (Sunweb) lundi, le champion du monde Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a remis les pendules à l’heure à cette cinquième étape pour décrocher la 14e victoire de sa carrière à cette compétition. Comme prévu, Hugo Houle a protégé ses coéquipiers d’AG2R-La Mondiale Domenico Pozzovivo et Mathias Frank sur les 222 kilomètres entre Bex et Cevio.

« Ça roulait très vite et la vitesse moyenne de l’étape a été plus rapide que ce qui était prévu. Après les deux cols, il y avait une descente technique où il y avait de la pluie, alors c’était le moment stressant de la course, en plus des cassures survenues dans le peloton », a expliqué Houle, 42e du jour dans le même temps que Sagan.

« C’était important de garder les gars devant pour le classement général. J’ai dû piloter un peu pour remonter devant après avoir été chercher des bidons. C’est une bonne journée pour nous! » a poursuivi l’athlète de Sainte-Perpétue.

Michael Woods (Cannondale-Drapac), 47e, a lui aussi fini dans ce groupe. Antoine Duchesne (Direct Énergie), qui avait fait partie de la longue échappée la veille, a conclu au 128e rang dans un groupe d’une trentaine de coureurs qui a accusé un retard d’un peu moins de 10 minutes sur le Slovaque.

L’Italien Damiano Caruso (BMC) conserve le maillot de meneur au général et détient une avance de 16 secondes sur le Néerlandais Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo). Pozzovivo (+25 sec.) et Frank (+34 sec.), sont troisième et sixième, Woods (+5 min 27 s) est 24e, Houle (+12 min 42 s) 38e et Duchesne (+28 min. 49 sec.) 97e.

Jeudi sera une étape cruciale pour ceux qui visent une bonne place au général. Deux difficultés attendront le peloton : un col en milieu de parcours et une arrivée au sommet à La Punt-Chamues-ch après 167 kilomètres. Houle a déjà deux scénarios en tête.

« L’échappée pourrait être intéressante, mais si je ne suis pas dedans, j’aiderai les gars. Ils pourront attaquer chacun leur tour pour mettre de la pression sur les autres équipes. Et nous avons aussi Jan Bakelants (14e au classement) qui est toujours bien placé devant. Sur papier, nous avons une équipe qui est assez solide. »

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net