Tour des Flandres

Un coéquipier de Duchesne parmi les dix meilleurs

Montréal, 2 avril 2017 – L’équipe d’Antoine Duchesne (Direct Eacute;nergie) a fait bonne figure dimanche au deuxième monument de la saison des courses classiques, le Tour des Flandres, en Belgique. Le Français Sylvain Chavanel a pris la neuvième place de cette compétition du circuit du Wolrd Tour.

Les cyclistes ont parcouru 260 kilomètres, entre Anvers et Audenarde. La course comprenait 18 montées et plusieurs sections de pavés ainsi que le retour de l’iconique Mur de Grammont.

Le Belge Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) a été sacré vainqueur de l’événement. Il a franchi la ligne d’arrivée en solo avec une avance de 29 secondes sur le Belge Greg Van Avermaet (BMC) et le Néerlandais Niki Terpstra (Quick-Step Floors), respectivement deuxième et troisième. Ces derniers ont fini la course au sprint aux côtés d’un autre représentant des Pays-Bas, Dylan Van Baarle (Cannondale-Drapac), quatrième.

Dès le départ un petit groupe de huit coureurs s’est détaché du peloton. Julien Duval (AG2R La Mondiale), coéquipier d’Hugo Houle, et Julien Morice (Direct Eacute;nergie) ont fait partie de l’échappée avec 24 secondes d’avance sur leurs plus proches poursuivants. Ils ont réussi à creuser l’écart jusqu’à 11 minutes.

« Le Tour des Flandres, c’est mythique. Il y avait 800 000 personnes sur le bord des routes. C’est toujours bon d’avoir un coureur devant. D’habitude, ça bagarre vraiment longtemps avant que l’échappée parte, mais là, c’était seulement après six kilomètres », a fait savoir Houle.

Avec environ 83 kilomètres à parcourir, un groupe de poursuivants, comprenant les Français Bryan Coquard et Sylvain Chavanel (Direct Eacute;nergie), s’est détaché du peloton et a mis de la pression sur le groupe de tête.

« Au départ, notre équipe était vraiment dans une situation parfaite. Avec le top-10 de Sylvain, pour l’équipe, c’est vraiment bien », a commenté Duchesne, 25 ans.

L’athlète originaire de Chicoutimi a conclu au 85e rang dans un peloton de 24 coureurs à 8 minutes 35 secondes du gagnant.

« Personnellement, je suis très très déçu, ça ne s’est pas passé comme je voulais. Les deux derniers mois n’ont vraiment pas été faciles avec plein de soucis de santé. Je suis revenu en santé à 100 % et j’avais beaucoup d’ambition, mais je n’avais pas les jambes que je voulais. Vers la fin du parcours, j’ai été pris dans une chute. Je suis revenu dans le peloton, mais il y a eu une cassure. Notre groupe n’a jamais réussi à rentrer après ça. J’ai bien fini par contre. »

Antoine Duchesne reste positif puisqu’il participera à d’autres courses importantes au cours des deux prochaines semaines. « Ça ne fonctionne pas toujours comme tu veux. C’est la vie! Ça fait partie du métier. Ce n’est vraiment pas facile parfois. J’avais de très grosses ambitions parce que dans ma préparation, la forme était vraiment bonne. J’espère que ça va aller mieux aux prochaines courses », a-t-il ajouté.

Un manteau qui pose problème
Du côté de l’équipe d’Hugo Houle, le meilleur résultat a été obtenu par le Belge Oliver Naesen, 23e. Le cycliste de Sainte-Perpétue pointe au 103e rang avec un retard de 11 minutes 31 secondes aux côtés de 19 hommes.

« La course a pris son envol au Mur de Grammont, à environ 5 kilomètres de l’arrivée. Pour nous, ça s’est quand même bien passé, a indiqué Houle. Oliver était devant. Il aurait pu être sur le podium, mais il a malheureusement été emporté dans une chute par le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Un manteau d’un spectateur s’est enroulé dans le vélo d'Oliver et il a été obligé de changer deux ou trois fois. »

« Oliver était en train de réaliser un exploit incroyable. C’est pratiquement la plus grosse course au monde pour les Belges. La chute a un peu ruiné sa course, il filait tout droit vers le podium. C’est une déception un peu amère, mais il faut être capable de regarder le positif », a poursuivi l’athlète de 26 ans.

Pour ce qui est de sa performance individuelle, Hugo Houle s’est dit un peu déçu de s’être fait piéger quand le peloton s’est scindé en deux. « J’étais devant. Je me suis accroché pour finir, mais je savais que je n’allais plus avoir la tête de course. Quand tu as un gars comme Oliver, le but est de donner son 110 % pour lui. »

Numainville 78e
Chez les femmes, c’est l’Américaine Coryn Rivera (Sunweb) qui a remporté la course au sprint devant l’Australienne Gracie Elvin (Orica-Scott) et la Néerlandaise Chantal Blaak (Boels-Dolmans). Au total, 15 coureuses ont terminé dans le même temps que la gagnante. Le parcours de 2017, dont le point de départ et d’arrivée était à Audenarde, comprenait deux montées de plus et le trajet était allongé de 12 kilomètres, pour un total de 153 kilomètres. La Lavalloise Joëlle Numainville (Cylance) a pris le 78e rang de la compétition à 7 minutes 25 secondes de Rivera dans un peloton de 11 participantes. L’Espagnole Sheyla Gutierrez Ruiz a signé le meilleur résultat de l'équipe de la Québécoise avec une 20e place. Également en action, la Canadienne Leah Kirchmann (Sunweb) a fini 69e et Alison Jackson (BePink) n’a pas terminé la course.

Rédaction : Audrey Clément-Robert

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive