Championnats du monde sur route

Le Canada de plus en plus respecté

Montréal, 27 septembre 2015 – « Je pense que nous avons montré que nous avons de plus en plus notre place au sein des bonnes nations dans le monde », a indiqué Antoine Duschesne, auteur du meilleur résultat canadien à la course sur route élite présentée à Richmond, dimanche, dans le cadre des Championnats du monde de cyclisme sur route.

L’athlète originaire de Saguenay s’est glissé au 61e rang avec 1 minute 50 secondes de retard sur le temps gagnant. Le Montréalais Guillaume Boivin a terminé 107e (+11 minutes 11 secondes) et Hugo Houle, fatigué de sa participation au contre-la-montre en début de semaine, n’a pas terminé la course.

Le Slovaque Peter Sagan a été couronné champion du monde après avoir parcouru les 261,4 kilomètres en 6 h 14 min 37 s. Il a devancé de 3 secondes l’Australien Michael Matthews, médaillé d’argent, et le Lithuanien Ramunas Navardauskas, décoré de bronze.

Cette dernière course de la saison s’est bien passée pour Duchesne, malgré un départ un peu difficile. « Je ne me sentais pas trop bien au début, mais bon, l’important dans une telle course est d’être patient et de laisser les choses aller. J’ai donc essayé de sauver mes jambes le plus possible, jusqu’à ce que la course se mette vraiment en route dans les 60 derniers kilomètres », a-t-il expliqué.

Le mot d’ordre pour Duchesne était de bien gérer son énergie en début de course. « J’ai essayé d’aller dans quelques coups. Une fois j’ai attaqué, mais personne n’a essayé de sortir avec moi, alors je me suis relevé. Ça ne servait à rien de faire un numéro tout seul et de dépenser toute mon énergie. »

Il a commencé à sentir ses jambes s’alourdir après les 150 premiers kilomètres, mais pas assez pour qu’il soit incommodé. « Je suis content parce que normalement durant des courses aussi longues je n’ai plus de jus dans les derniers 50 kilomètres. Cette fois, j’ai été capable de cibler les attaques et de rester devant. Après 200 kilomètres, je sentais que j’étais brûlé, mais je sentais que j’en avais encore en dessous de la pédale. »

Le cycliste de 24 ans a dû se battre seul pour conserver sa place en avant en fin de course et a laissé beaucoup d’énergie dans ce combat. « J’ai réussi à rester à l’avant le plus possible. À la fin par contre, le placement devenait de plus en plus important et j’étais le seul Canadien. Je devais donc faire mon placement moi-même. J’ai réussi à me placer jusqu’à la dernière montée, mais j’ai utilisé toutes mes cartouches pour bien me placer dans la bosse. J’avais déjà la toxine à fond dans les jambes, alors je n’ai pas pu suivre le rythme. »

Il est très satisfait de sa course et de la performance de l’unifolié. « C’est quand même les Championnats du monde! Tout le monde est en forme et veut gagner fort. Tous les membres de l’équipe ont donné ce qu’ils pouvaient. Travailler pour Guillaume était un peu notre plan au départ, mais il a senti qu’il n’allait pas avoir les jambes pour tenir jusqu’à la fin et il a sorti une tout autre carte. Il a essayé de plutôt sortir dans les échappées et il a réussi, donc c’est super bien pour nous ! »

« Je pense que le Canada commence à se faire de plus en plus respecter », a conclu Duchesne, qui retournera en France maintenant la saison terminée pour s’adonner à un stage dans un vignoble.

De son côté, Hugo Houle, de Ste-Perpétue, célébrait son 25e anniversaire en cette dernière journée de compétition de la saison. « Je me concentrais sur le chrono aujourd’hui étant donné que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de course sur route. Honnêtement, je n’avais pas de jambes aujourd’hui, donc j’ai arrêté assez tôt dans la course. Je savais que j’allais aller nulle part de toute façon, donc mentalement ça m’a un peu fait décrocher », a-t-il dit.

Le médaillé d’or au contre-la-montre des Jeux panaméricains a connu toute une saison. Il a pris part au Tour d’Italie au printemps, a décroché son premier titre de champion canadien et s’est classé 25e au monde lors du contre-la-montre mercredi.

Il profitera maintenant de trois semaines de repos avant de reprendre l’entraînement en vue de la prochaine saison.

Rédaction : Alexandra Piché et Audrey Clément-Robert

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive