Eneco Tour

Hugo Houle chute, mais conclut dans le peloton de tête

Montréal, 12 août 2015 – Malgré une chute, Hugo Houle a de nouveau réussi à terminer dans le même temps que le gagnant à la troisième étape de l’Eneco Tour, une course du World Tour de l’Union cycliste internationale (UCI), mercredi, en Belgique.

Houle a visité le sol à environ 45 kilomètres de la ligne d’arrivée. « Je me suis rappelé que ça faisait mal tomber sur l'asphalte! C'est un coureur de la Movistar (l’Espagnol Gorka Izagirre) qui a chuté directement devant moi en échappant son guidon à cause d’une bosse sur la chaussée. »

L’athlète de Sainte-Perpétue en a été quitte pour une solide frousse ainsi que « des bonnes grafignes sur le côté gauche au niveau de la hanche et sous le bras ».

Le porte-couleurs d’AG2R La Mondiale n’a pu mettre la main à la pâte dans le sprint final. « Je suis rentré tranquillement à l’arrière du peloton. »

Les spectateurs ont encore une fois eu droit à une arrivée massive mercredi, 140 coureurs concluant avec le chrono de 3 h 54 min 25 s du vainqueur, le Belge Tom Boonen (Etixx - Quick Step), qui a respectivement devancé le Français Arnaud Demare (FDJ) et l’Italien Elia Viviani (Sky).

Le Français Sébastien Turgot a fini au 34e rang et a été le meilleur coéquipier de Houle, qui s’est classé au 103e échelon de la course de 171,9 kilomètres entre Beveren et Ardooie.

« C’est tellement difficile de se placer lors des sprints ici. Aujourd’hui, Sébastien a été coincé et ç’a joué du coude », a précisé le Québécois.

Le Néerlandais Jesper Asselman (Roompot Oranje Peloton), 38e mercredi, a gardé le maillot de meneur. Cest maintenant Boonen qui est deuxième, en retard d’une seconde, comme Viviani, toujours troisième.

Le meilleur représentant d’AG2R La Mondiale est l’Allemand Nico Denz, 12e à 10 secondes. Houle est 68e, en recul de 15 secondes.

Un contre-la-montre de 13,9 kilomètres est au programme de la quatrième étape jeudi, à Hoogerheide, aux Pays-Bas.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive