Tour d’Italie

Le moral est à la hausse chez les AG2R – La Mondiale

Montréal, 20 mai 2015 – Le Russe Ilnur Zakarin (Katusha) a franchi en solo l’arrivée de la 11e des 21 étapes du Tour cycliste d’Italie, mercredi, devançant le Colombien et coéquipier d’Hugo Houle chez AG2R – La Mondiale, Carlos Betancur, de 53 secondes.

Houle, 157e, a terminé dans un peloton d’un peu plus de 100 coureurs qui a accusé un retard de 19 min 5 s à cette étape de moyenne montagne qui a été présentée entre Forli et le circuit automobile d’Imola sur une distance de 153 kilomètres.

« Le départ a été assez rapide. Nous attaquions un col après 17 kilomètres et avec les petites routes, ça montait vraiment vite et les plus forts étaient devant. Carlos (Betancur) s’est retrouvé devant avec un autre de nos coéquipiers, Matteo Montaguti. C’était donc excellent pour nous! » a soutenu Houle en entrevue d’après course.

« L’équipe est très contente de voir que Carlos est revenu très fort. C’est positif après la déception que nous avons eue avec Domenico (Pozzovivo, le meneur de son équipe qui a été contraint à l’abandon en début de tour en raison d’une chute). »

Au classement général, l’Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) est toujours le détenteur du maillot rose grâce à son avance de 3 secondes sur l’Italien Fabio Aru (Astana). Houle est 118e, à 1 heure 50 min 7 secondes de la tête.

« Honnêtement, je n’avais pas la force pour suivre dans ces montées et ça (la puissance des coureurs) devait être au-dessus de 450 Watts. Ensuite, j’ai bien suivi le groupe », a poursuivi celui qui a mentionné avoir de meilleures jambes qu’à l’étape de mardi.

La pluie a rendu la chaussée glissante par endroits et c’était sans compter les descentes qui étaient particulièrement techniques selon le Québécois.

« Cela a fait en sorte que le peloton s’étirait et se sectionnait souvent. Il y a donc eu du sport jusqu’à ce que nous arrivions sur le circuit final. J’ai été prudent et je n’ai pas été inquiété, même s’il y a eu quelques chutes. Tout va bien et je suis content d’avoir passé à travers sans trop de problèmes. »

L’athlète de 24 ans amorce maintenant une nouvelle phase en cette deuxième moitié du Giro.

« Ma plus longue course à étapes avait été le Tour de Pologne qui en comptait neuf. Je ne suis pas dans un état où chaque kilomètre me fait mal. Oui, il y a des moments où ça fait mal, mais pas plus qu’à une autre course. »

La 12e étape du Tour d’Italie, un parcours de 190 kilomètres, sera disputée jeudi entre Imola et Vicenza.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive