Coupe du monde

Conditions difficiles au mont Sainte-Anne

Saint-Ferréol-les-Neiges, 3 août 2014 – Malgré une chaleur et une humidité accablantes, ce sont encore les meilleurs qui sont ressortis du lot, dimanche, à la Coupe du monde de vélo de montagne du mont Sainte-Anne. À l’épreuve masculine, Raphaël Gagné a pris le 30e rang, accusant un retard de 7 minutes 45 secondes sur le Suisse et champion du monde en titre, Nino Schurter (Scott-Odlo).

L’épreuve féminine a été remportée par une autre athlète suisse, Jolanda Neff (Liv Pro), qui a mené la course de bout en bout pour devancer la Canadienne Catharine Pendrel (Luna Pro, à 1 minute et 3 secondes).

À peine revenu d’Écosse, où il a terminé septième aux Jeux du Commonwealth de Glasgow, Gagné avait des sentiments partagés après l’épreuve. « C’est une bonne course, point. Je visais plus un top-20 qu’un top-30 et je ne suis pas là où je voulais être », a soutenu celui qui s’est dit déçu de son départ, où il a perdu plusieurs places.

« Physiquement et techniquement, c’est un des parcours les plus difficiles et je crois que plusieurs partagent cette idée. Ajoutez à cela la chaleur et l’humidité, ce sont les ingrédients pour une course très difficile. »

Au final, Schurter a devancé le Français et meneur au classement de la Coupe du monde, Julien Absalon (BMC). L’Australien Daniel McConnell (Trek Factory Racing) est monté sur la troisième marche du podium. Le champion national Geoff Kabush a été le meilleur Canadien, finissant en 12e place.

Schurter s’est payé une belle frousse, au troisième tour, lorsqu’il a chuté au sommet de la rocailleuse descente de la Béatrice.

« J’ai pensé que je pouvais dépasser Absalon par l’intérieur, sauf que j’ai touché sa roue arrière. Je suis désolé d’avoir failli le faire tomber. Heureusement, j’ai rapidement retrouvé mes esprits. Julien a attaqué dans les montées et j’ai pu le recoller en restant dans mes limites. C’est pour cela que je j’étais confiant de l’attaquer. J’ai eu des malchances ici dans le passé, alors je suis très content de cette victoire. »

Autres résultats québécois
66- Sébastien Cadieux-Duval (Garneau), à 1 tour
82- Patrick Chartrand (Rocky Mountain), à 3 tours
98- Jean-Philippe Thibault-Roberge (Équipe du Québec), à 6 tours

Pendrel en argent, Prémont en forme
À sa première Coupe du monde depuis l’accouchement de sa fille, Marie-Hélène Prémont a démontré qu’elle pouvait encore être dans le coup et ce, malgré deux crevaisons. Au classement final, l’athlète de Château-Richer a terminé 35e après avoir été arrêtée par les commissaires, car elle n’était plus dans le 80 % du temps de la meneuse.

Dès le début de la première ascension de la Montée de l’enfer, l’ancienne championne de la Coupe du monde avait un sourire radieux lorsqu’elle qu’elle a entendu la foule l’acclamer. Ce moment de bonheur fut toutefois de courte durée lorsque quelques instants plus tard, au sommet de la dangereuse descente de la Béatrice, elle a dû descendre la section à pied après avoir laissé passer une demi-douzaine de compétitrices. La raison? Son pneu avant avait déjanté.

« J’ai perdu beaucoup de temps, mais ça fait partie de la course », a expliqué celle qui était passée de la 53e place, en début de course, à la 23e avant ce pépin technique.

Au deuxième tour, nouvelle crevaison! « Je me demandais si c’était le destin qui ne voulait pas que je sois là », a lancé en riant celle qui avait laissé plané le doute sur sa participation à la course de dimanche.

« Je n’ai aucun regret, la foule était avec moi. Je rattrapais beaucoup de monde dans les montées. Je voulais finir la course et, même si les commissaires m’ont arrêtée, je peux dire que c’est mission accomplie. Je sais que j’aurais pu faire mieux. Je ne dis pas non à d’autres courses, car je me suis amusée », a avancé Prémont, qui a confirmé qu’elle ne serait pas à la Coupe du monde de Windham la semaine prochaine, dans l’État de New York.

La Canadienne Catharine Pendrel (Luna Chix) est demeurée en deuxième place, maintenant son retard autour d’une minute sur l’éventuelle gagnante. « Il faisait vraiment, vraiment chaud! Il me manque encore un petit quelque chose pour rester avec Jolanda, mais ma forme s’en vient », a précisé la Britanno-Colombienne.

Malgré qu’elle a eu deux crevaisons et qu’elle s’entraîne à temps partiel, Prémont a été la meilleure Québécoise du jour. Qu’est-ce que cela signifie sur l’état de la relève actuelle?

« Les filles sont très bonnes techniquement, ainsi que dans les descentes. C’est dans les montées qu’elles devront travailler. Les courses sont désormais moins longues et il faut faire des intensités pour gagner de la vitesse dans les montées », croit la vice-championne olympique des Jeux d’Athènes.

Autres résultats québécois
38- Andréanne Pichette (Opus), à 1 tour
39- Cindy Montambault (Équipe du Québec), à 2 tours
44- Rebecca Beaumont (Équipe du Québec), à 2 tours

« C’est la forme que j’avais aujourd’hui » - Léandre Bouchard
Placé aux avant-postes dans la boucle de départ de l’épreuve masculine des moins de 23 ans en raison de ses excellents résultats depuis le début de la saison, Léandre Bouchard (Équipe du Québec) a rapidement su qu’il n’avait pas les jambes pour monter sur le podium dimanche. Dès la première ascension, il a commencé à glisser au classement pour conclure en 14e place.

Alexandre Vialle (Équipe du Québec), a terminé à 9 minutes et 32 secondes du gagnant, bon pour le 22e rang.

« C’est la forme que j’avais aujourd’hui. Dans la première montée, j’ai grimpé à mon propre rythme et ce n’était pas le même que les leaders », a reconnu Bouchard, champion canadien de la catégorie.

« C’est un parcours qui monte beaucoup, alors il fallait vraiment avoir des jambes de feu pour suivre la cadence. Je suis un peu déçu de ma journée et j’aurais aimé faire mieux, surtout ici. Mais bon, je vais apprendre de ça et je garde le cap pour l’étape de Windham, la semaine prochaine », a conclu l’Almatois, qui visera le top-10 aux Championnats du monde.

Evan McNeely (Norco) a été le meilleur représentant de l’unifolié et a percé le top-10 grâce à sa septième place. Le Néerlandais Michiel Van der Heijden (Giant), qui avait été sacré champion du monde junior en 2010 au mont Sainte-Anne, a remporté la course.

Autres résultats québécois
34- Emmanuel Boily (Équipe du Québec), à 1 tour
Jeremy Martin (Rocky Mountain)
Catherine Fleury, deuxième Canadienne moins de 23 ans

L’Ukrainienne Yana Belomoina a survolé la course féminine des moins de 23 ans où Catherine Fleury (Équipe du Québec) a fini 11e place et deuxième meilleure Canadienne, tout juste derrière Haley Smith. Laurence Harvey (Rocky Mountain) est l’autre Québécoise à avoir terminé dans les délais. La jeune sœur du fondeur Alex Harvey a accusé un retard de 18 minutes et 24 secondes sur la gagnante.

« Je suis vraiment contente, car c’est seulement ma troisième Coupe du monde. Le départ a été costaud et j’en ai un peu payé le prix au deuxième tour. Par la suite, j’ai pu remonter », a commenté Fleury, d’Alma, sûre que sa prestation lui servira de tremplin pour les prochaines Coupes du monde.

Autres résultats québécois
20- Frédérique Trudel (Specialized), à 1 tour
21- Andréane Lanthier-Nadeau (Rocky Mountain), à 1 tour
29- Frédérique Larose-Gingras, à 3 tours
31- Maghalie Rochette (Luna Chix), à 3 tours

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive