Coupe du monde de paracyclisme sur route

Marie-Ève Croteau en argent

Montréal, 25 juillet 2014 – Marie-Ève Croteau a obtenu le meilleur résultat québécois aux épreuves de contre-la-montre comptant pour la Coupe du monde de paracyclisme de Ségovie, vendredi, en Espagne. L’athlète de Québec a terminé en deuxième place de la catégorie des T2, accusant un retard de 1 minute 30,19 secondes sur la gagnante, Carol Cooke (18 min 36,56 s), de l’Australie.

La Sud-Africaine Madre Carinus (à 4 min 52,79 s) a complété le podium.

Les autres médailles canadiennes de la journée ont été remportées par Shelly Gauthier, médaillée d’or des T1 et celle de bronze de Wilson Ross chez les C1.

Marie-Ève Croteau s’est dite très satisfaite de sa médaille d’argent. «L’objectif aujourd’hui était de rouler 33 km/h et c’est mission accomplie de ce côté. Ma gestion de course a été très bonne, j’ai travaillé les transitions à l’entraînement avec Éric Van Den Eynde, mon entraîneur. J’ai réussi à bien exécuter dans mon chrono.»

Elle se réjouit même de sa progression au cours des derniers mois. «En mai, je roulais 31 km/h, en juin, je roulais 32 km/h, et aujourd’hui je roulais 33 km/h, dans une chaleur torride. J’avais une bonne cadence, un bon rythme, et je ne voulais surtout pas étouffer mes jambes.»

Au tandem masculin, Daniel Chalifour et son pilote Alexandre Cloutier ont fini au pied du podium, à 19 secondes de la première place et à seulement 5,17 secondes de la médaille de bronze. Le tandem espagnol formé d’Ignacio Avila Rodriguez et de Joan Font Bertoli (pilote) a été le plus rapide sur le parcours de 22 kilomètres en remettant un temps de 26 minutes 5,61 secondes.

Toujours en tandem, mais chez les femmes cette fois, Shawna Ryan et sa pilote québécoise Audrey Lemieux ont pris le sixième rang, à un peu moins de 20 secondes de la médaille de bronze.

Marie-Claude Molnar termine en cinquième place chez les C4 après avoir bouclé le parcours de 22 kilomètres en un temps de 36 minutes 11,39 secondes, accusant un retard de 2 minutes 7,67 secondes sur la gagnante, l’Américaine Shawn Morelli.

Ce qui a fait la différence pour Molnar, c’est le choix de ne pas avoir mis un bidon sur son vélo. Si la paracycliste était dans le coup au premier tour, c’est au deuxième où les choses se sont gâtées.

« Dans les circonstances, c’est un résultat correct. Après le premier tour, j’étais quatrième et pas tellement loin derrière la troisième. Par la suite, ça s’est gâché. Dans le passé, j’avais déjà fait le choix de ne pas prendre de bidon et les conséquences n’avaient pas été bien graves. Mais là, le peloton plus est relevé dans ma catégorie et la marge d’erreur est réduite », a-t-elle expliqué.

La compétition se poursuivra jusqu’à dimanche.

Rédaction : Mathieu Laberge et Jean-François Téotonio

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive