Tour des Flandres

Cancellara vainqueur à nouveau, Duchesne et Houle en soutien

Montréal, 6 avril 2014 – L’éreintant Tour des Flandres a couronné le Suisse Fabian Cancellara dimanche, alors que les Québécois Antoine Duchesne et Hugo Houle n’ont pas eu la chance de croiser la ligne d’arrivée de cette prestigieuse et hasardeuse classique européenne du cyclisme sur route.

Cancellara, de l’équipe Trek, a roulé les 259,1 kilomètres entre Bruges et Audenarde en un temps de 6 h 15 min 18 s et a du coup remporté pour une troisième fois le célèbre tour.

Le Suisse s’est imposé au sprint, où il a devancé dans l’ordre les Belges Greg Van Avermaet (BMC), Sep Vanmarcke (Belkin) et Stijn Vandenbergh (Omega Pharma - Quick-Step). Cinquième, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) a accusé un retard de huit secondes.

Duchesne, un porte-couleurs d’Europcar, et Houle, un représentant d’AG2R La Mondiale, ont fait partie d’un imposant groupe de 98 coureurs à ne pas avoir terminé l’épreuve tout en montées et en pavées, typique des flandriennes.

Les Français Vincent Jérôme (Europcar), 11e en recul de 1 minute et 12 secondes, et Sébastien Minard (AG2R La Mondiale), 20e à 1 minute et 25 secondes, ont été les meilleurs de leurs formations.

« Nous sommes tous très contents de la performance de Vincent. Nous avons bien travaillé en équipe, surtout après sa chute, à 100 kilomètres de la ligne », a précisé Duchesne.

Important effort pour ramener le meneur d’Europcar
Le cycliste de Chicoutimi en était à sa première expérience chez les seniors au Tour des Flandres. « C’est assez impressionnant l’ambiance, il y a du monde partout, tout au long du parcours. »

« C’était vraiment difficile. J’ai essayé de faire l’échappée au début. Après, il y a eu une petite pause de 10-15 minutes, mais ça s’est remis à rouler à bloc. J’ai donc travaillé pour prendre le vent pour nos gars et les placer pour les monts. Quand nous nous sommes arrivés au premier passage du Quaremont, tout s’est enchaîné : les 17 monts et les 6 secteurs de pavées. Il n’y avait plus aucun temps mort. »

Duchesne a ensuite saisi l’occasion de donner un bon coup de pouce à Jérôme. « Après 160 kilomètres, (Vincent) a été pris dans une chute. J’ai travaillé assez fort pour le ramener dans le groupe de tête. Après cet effort, je ne me sentais cependant plus vraiment bien. »

Le Québécois a évité le pire au terme de son boulot auprès de son leader, après s’être retrouvé derrière. « J’ai réussi à ne pas chuter, je suis content. Je suis resté pris derrière les chutes et j’ai été victime d’un petit déraillement de chaîne, mais je n’ai rien de cassé. »

« J’ai réussi à me rendre assez loin dans la course. J’ai été capable d’aller chercher de l’expérience pour les prochaines années. J’ai fini ma journée avec 230 kilomètres quand même », s’est-il réjoui.

Houle également satisfait, Van Summeren à l’hôpital
Houle avait pour sa part aussi le sentiment du devoir accompli. « Je suis satisfait de ma journée. J'ai fait le maximum pour mes coéquipiers, a indiqué celui qui a attrapé un vilain rhume à la fin du mois de mars. J'ai mis le clignotant après 200 kilomètres. Je manquais toute simplement de force. »

« Je suis content d'avoir survécu aux 1000 chutes. C’était terrible! » a conclu l’athlète de Sainte-Perpétue.

Le Belge Johan Van Summeren (Garmin Sharp), entre autres, est violemment entré en collision avec une spectatrice debout sur un terre-plein à la sortie de Wielsbeke, au début de la course.

La sexagénaire a été transportée à l’hôpital et on craignait pour sa vie. Blessé à la tête, Van Summeren en a également été quitte pour une balade en ambulance.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive