Hugo Houle Athlète Sportcom de la semaine

Des rangs de Ste-Perpétue au sommet du Cauberg

Montréal, 27 septembre 2012 – Hugo Houle a réalisé sa meilleure performance de la saison, samedi dernier, à Limburg (Pays-Bas), en terminant en quatrième place de la course en ligne des moins de 23 ans des Championnats du monde. Même s’il a raté le podium de peu, une poignée de centimètres en fait, l’athlète originaire de Ste-Perpétue peut sortir la tête haute de ces mondiaux où il avait également pris le 13e rang au contre-la montre. Houle reçoit donc le titre de l’Athlète Sportcom de la semaine du 24 septembre.

« De façon générale, j’ai eu une super saison! Cette quatrième place est mon plus grand accomplissement cette saison, même si je suis aussi très fier de ma deuxième place au classement général du Tour de Beauce. Les courses U23 aux mondiaux sont toujours très agressives. J’ai pu éviter les chutes, ce qui m’a aidé à être dans le groupe final. En plus de cela, j’étais en super forme, alors j’ai pu être bien placé pour me sauver les jambes en vue du final où la dernière montée (ndlr : le Cauberg) serait critique. À cet endroit, j’ai tout donné. C’est une course d’une journée, alors il faut que tout soit de ton côté. »

La nouvelle vague
Le résultat d’Hugo Houle est une autre preuve que les jeunes cyclistes québécois se démarquent de plus en plus sur la scène internationale. Deux ans plus tôt, aux Championnats du monde, son compatriote et coéquipier chez Spidertech-C10, Guillaume Boivin, avait décroché une médaille de bronze ex aequo avec l’Américain Taylor Phinney.

Pour sa part, David Boily a été dans le coup pour l’obtention du maillot de meilleur grimpeur au Tour de Californie plus tôt cette saison.

Et dire qu’il y a trois ans à peine, ces jeunes coureurs étaient coéquipiers au sein de l’équipe du Québec qui avait fait une razzia aux Jeux du Canada disputés à l’Île-du-Prince-Édouard.

« Ça fait des années que nous nous côtoyons et aujourd’hui, en roulant tous chez Spidertech-C10, nous pouvons développer une cohésion. Nous avons confiance les uns envers les autres et ça fait une différence lorsque nous arrivons à la fin d’une étape. C’est l’idéal », croit Houle, qui fête son 22e anniversaire cette semaine.

En progression constante, Houle a attiré l’attention du directeur sportif Steve Bauer. Avant de parafer son premier contrat professionnel, le jeune athlète a toutefois dû réfléchir à toutes les options qui s’offraient à lui étant donné qu’il venait tout juste de terminer ses études en techniques policières.

« Mes amis d’école ont tous fait leur demande pour entrer à l’École de police de Nicolet, où un bon emploi et la sécurité financière les attendent après leur formation. J’ai pris un chemin opposé et étant donné que c’était une occasion unique, j’ai décidé de la vivre à cent pour cent et de ne pas avoir de regret. Et aujourd’hui, j’en suis extrêmement content! » soutient celui qui compte toujours devenir policier après sa carrière d’athlète.

Preuve que tout se déroule bien et qu’il a fait le bon choix, Houle demeurera Spidertech-C10 au moins jusqu’en 2014.

La somme du travail
Le résultat obtenu par Houle à Limburg n’est pas une surprise totale. Le principal intéressé sentait que la forme serait au rendez-vous. Deux semaines plus tôt, il avait fait partie de la longue échappée au Grand Prix de Québec. Un peu plus de 48 heures plus tard, à Montréal, il a préparé le terrain pour son coéquipier François Parisien dans les nombreuses montées du mont Royal.

« Je suis plutôt un puncheur. Je suis assez à l’aise dans les parcours techniques où les bosses font moins de deux kilomètres, comme ceux de Montréal et Québec par exemple. Si je réussis à faire la sélection au sommet, ce qui n’est pas toujours le cas des sprinters, je peux donc avoir des chances en fin de course. »

Celui qui est sur le point de terminer sa deuxième saison chez les professionnels explique qu’il a rapidement gagné en confiance cette année.

« L’année dernière, c’était une année de transition. Cette saison, l’équipe m’a fait confiance pour participer à des compétitions importantes comme les Tours de Californie, de Turquie, du Colorado et de l’Utah. Ces épreuves m’ont permis d’augmenter ma forme et de prendre de l’expérience. Et en participant aux deux courses québécoises du World Tour, c’était la préparation idéale pour les mondiaux, d’autant plus que les circuits étaient assez semblables. »

À moyen terme, le champion canadien U23 au contre-la-montre aimerait se spécialiser dans les courses à étapes.

« J’ai toutes les qualités pour devenir un bon coureur dans ce type d’épreuve. Je suis bon au contre-la-montre et si je peux améliorer mes capacités à grimper, je pourrais éventuellement obtenir de bons résultats dans des classements finaux. Mon défi cet hiver sera de perdre un peu de poids, ce qui me permettrait d’être plus rapide dans les montées », poursuit celui qui est entraîné par Pierre Hutsebaut depuis les rangs cadets.

Hugo Houle conclura sa saison à la mi-octobre à la Coupe du Japon.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive