Paris-Corrèze

« Je pense que nous étions encore un peu rouillés » - Guillaume Boivin

Montréal, 4 août 2010 – Le Français Mickaël Buffaz (Cofidis) s’est imposé en remportant la première étape avec un chrono de 5 h 30 min 53 s, mercredi, au Paris-Corrèze en France.

Après 206,5 km, le Rimouskois Bruno Langlois (Spidertech-Planet Energy), 43e, a été le seul Québécois à franchir l’arrivée dans le premier peloton.

David Boily (Spidertech-Planet Energy) a pour sa part pris le 56e rang avec un retard 1 min 46 s sur le meneur. Ces coéquipiers François Parisien, de Repentigny, et Guillaume Boivin, de Longueuil, ont terminé au 65e et 67e rang.

« C’était une course bizarre et dans la première heure, il y a eu des accélérations et ensuite, ça roulait beaucoup moins vite. Je me suis tanné et j’ai rejoint deux coureurs qui étaient en échappée un peu avant la mi-course » a expliqué le Longueillois qui a eu besoin d’une vingtaine de kilomètres avant de rejoindre les deux fuyards.

Leurs coéquipiers Éric Boily, de Saguenay, et Martin Gilbert, de Châteauguay, 119e et 120e, ont été les derniers à terminer l’épreuve, accusant un retard de plus de 10 minutes sur le vainqueur.

Le groupe de Bovin s’est fait reprendre par une contre-attaque à une cinquantaine de kilomètres de la ligne.

Le peloton s’est finalement regroupé et les attaques ont repris de plus belle en fin d’épreuve où le relief était plus accidenté.

« Un groupe s’est enfuit et malheureusement, nous l’avons raté. Pas parce que nous n’étions pas assez forts, mais bien parce que nous avons un peu dormi au gaz, a avoué Boivin. François (Parisien) a fait un travail colossal pour remonter sur le groupe, mais ça n’a pas fonctionné et ensuite, tout le monde a levé le pied. Nous espérons que ça ira mieux demain (jeudi). Je pense que nous étions encore un peu rouillés. »

Boivin a précisé que Gilbert a chuté dans une descente sinueuse qui était encore plus dangereuse à cause de la pluie. Le Châteauguois n’a pas été blessé sérieusement, mais de nombreuses ecchymoses sur son corps témoignent de son accident. « Je ne pense pas que Martin prenne le départ de la course de demain.

Les coureurs attaqueront une étape longue de 157.3 km entre Malemort et Chaumeil.

Rédaction : Marie-Eve Potvin

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive