Championnats du monde de paracyclisme

Lyne Bessette et Robbie Weldon championnes du monde

Montréal, 22 août 2010 – Les tandems féminins canadiens ont poursuivi sur leur lancée, dimanche, lors de la course en ligne des Championnats du monde de paracyclisme qui sont présentés à Baie-Comeau. La Québécoise Lyne Bessette et sa coéquipière ontarienne non-voyante Robbie Weldon ont été couronnées championnes du monde, tandis que Geneviève Ouellet et sa pilote Émilie Roy sont aussi montées sur le podium en raflant la médaille de bronze.

Après avoir pris le deuxième rang du contre-la-montre vendredi, Bessette, de Knowlton, et Weldon sont parvenues à arracher la médaille d’or de la course longue de 79,8 kilomètres, terminant avec une avance de 53 secondes sur leurs plus proches poursuivantes.

« Je pense que nous ne pouvions demander mieux. Ça conclut un week-end exceptionnel », a commenté Bessette.

Plusieurs fois, les tandems canadiens ont tenté quelques attaques au cours des huit tours que comprenait la course. C’est finalement une attaque lancée par Bessette et Weldon qui a été décisive avec deux tours à faire. Les deux paracyclistes ont rapidement pris une avance d’une dizaine de secondes et l’écart n’a pas arrêté de se creuser. « Lorsqu’il y a eu près de 20 secondes d’écart, je savais que ça allait commencer à ralentir derrière. Je me suis donc dit dans ma tête que c’était le deuxième contre-la-montre du week-end ! » a raconté la Québécoise.

Maintenant vice-championne du monde du contre-la-montre et championne du monde de la course en ligne, Bessette ne pouvait cacher sa fierté d’avoir tout accompli ces exploits aux côtés de sa coéquipière Weldon. « C'est un sentiment beaucoup plus grand que si c'était juste individuel. Ce sont des sentiments que je n'avais jamais ressentis avant. »

Deux Québécoises comblées
Ouellet, de Trécesson et Roy, de Québec, se sont pour leur part battues au sprint final avec deux autres équipes afin de monter sur le podium. Un tandem néo-zélandais les a coiffées au fil d’arrivée, mais les deux Québécoises ont tout de même pu mettre la main sur une deuxième médaille de bronze en trois jours, après celle amassée vendredi au contre-la-montre. « Nous avons probablement parti notre sprint un peu trop tôt, a indiqué Ouellet. C’était une très belle fin de course. Nous sommes très satisfaites de notre résultat puisque nous ne sommes pas vraiment des sprinteuses. »

« Le parcours était difficile, sans vraiment de sections plates alors peu de place pour récupérer. Mais en même temps c’est un parcours de Championnats du monde, difficile et sélectif, et ça prenait ça », a poursuivi l’Abitibienne.

La paracycliste a également souligné l’importante foule qui s’est réunie afin d’encourager les équipes canadiennes sur les routes de Baie-Comeau. « C’était vraiment spécial de pouvoir compter sur ce support. »

Excitant aussi chez les hommes
Du côté masculin, la meilleure performance canadienne appartient au duo composé de Stéphane Côté et du pilote Pierre-Olivier Boily, qui a terminé au cinquième rang. Les deux Québécois, qui forment une paire depuis 10 ans, ont parcouru les 102,6 km en 2 h 30 min 9 s.

« La course a été longue à démarrer. Il y avait une bonne bosse, mais tous les cyclistes pouvaient revenir dans la descente. Il a fallu être patient », a raconté Côté, de Québec.

« Je suis resté surpris de voir la profondeur des tandems masculins qui étaient présents aux mondiaux. Je pensais que le peloton perdrait des joueurs chaque tour, mais nous étions encore un gros peloton », a de son côté commenté le Sherbrookois Boily.

C’est au cours du septième tour que l’action a commencé se faire ressentir. Un groupe de cinq tandems a pris la tête, dont faisaient partie Alexandre Carrier (Matane) et Luc Dionne (Sorel). « Comme il y avait des Canadiens devant, nous avons choisi de ne pas chasser car Alexandre et Luc avaient des chances de bien faire. »

Les tandems en échappée ont toutefois été rattrapés et avec un tour et demi à faire, Boily et Côté ont ouvert la machine. « Nous avons sprinté pour l’obtention de la troisième place, mais finalement, nous avons pris le cinquième rang. La paire québécoise a fini à deux secondes à peine de la médaille de bronze. « Nous sommes tout de même très fiers de notre course. Sur une échelle de 1 à 10, je nous donne 9,5 pour notre performance. »

Carrier et Dionne ont finalement terminé au neuvième rang tandis que le troisième tandem canadien, composé des Québécois Daniel Chalifour et Alexandre Cloutier a conclu au 11e échelon.

Plus tôt dans la journée, Mark Breton, qui évolue dans la catégorie C5, a fini 17e de la course sur route de 78,9 kilomètres.

L’épreuve par équipes qui terminaient les Championnats du monde dimanche soir a couronné l’équipe allemande. Les Canadiens Mark Ledo, Robert Labbé et Mark Beggs ont pris la huitième place.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive