Critérium du Dauphiné

Dominique Rollin a trimé dur, sans être récompensé

Montréal, 7 juin 2010 – Dominique Rollin a animé une échappée de quelque 140 kilomètres et a remporté les deux sprints intermédiaires, lundi, lors de la première étape du Critérium du Dauphiné, une compétition du Pro Tour disputée en France.

Malheureusement, le Bouchervillois et ses quatre compagnons d’échappée ont été rattrapés par le peloton dans la toute dernière montée de la course longue de 191 kilomètres et disputée entre Évian-les-Bains et Saint-Laurent-du-Pont.

« Nous avions encore un peu plus de 2 minutes d’avance avec 20 kilomètres à faire. Nous pensions que nous pouvions nous rendre, mais à trois coureurs sur cinq qui faisaient l’effort, c’était difficile », a précisé Rollin.

Étrangement, les membres de l’équipe Cofidis ont été passablement actifs en chasse alors qu’un des leurs était parmi les cinq fugitifs, qui ont détenu une avance de plus de 9 minutes à un certain moment.

Au pied de la dernière ascension, leur avance n’était plus que d’une trentaine de secondes. Peu importe, le Québécois a foncé. « J’ai essayé d’imposer le tempo dans la montée pour éviter le retour du peloton. Mais quand j’ai vu qu’il était juste derrière nous, j’ai levé le pied et j’ai commencé à récupérer. »

Rollin, de la formation Cervélo, s’est finalement classé au 114e rang de l’étape, à 1 minute et 51 secondes du vainqueur, le Slovène Grega Bole (Lampre-Farnese), qui a devancé 53 cyclistes au sprint final.

L’Espagnol Alberto Contador (Astana) a fini dans le même temps que Bole et a du même coup conservé son maillot jaune de meneur.

Malgré sa déception, Rollin se faisait philosophe. « Ça fait partie du sport. Il y a toujours une petite part de chance. Il y a certaines équipes qui ont travaillé derrière et nous ne comprenons pas pourquoi. »

« C’est sûr qu’il y a une certaine déception, a-t-il avoué. J’aurais aimé ça me rendre à l’arrivée parce que j’aurais récolté le maillot jaune. Mais bon, j’ai été maillot virtuel pendant quelques heures. »

L’athlète de 27 ans pourrait se reprendre dès mardi. « Nous n’avons personne ici pour le général, alors nous allons y aller au jour le jour. Demain, nous espérons que l’échappée se rendra. »

La deuxième étape reliera Annonay à Bourg-Saint-Andéol. L’épreuve de 177 kilomètres sera pimentée de quatre ascensions et deux sprints intermédiaires.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive