Championnat international de Philadelphie

Guillaume Boivin et Martin Gilbert pas très loin du podium à Philadelphie

Montréal, 6 juin 2010 (Sportcom) – Il s’en est fallu de peu pour que l’un des membres de la formation cycliste Spidertech-Planet Energy se retrouve sur le podium du Championnat international de Philadelphie, dimanche, en Pennsylvanie. Les Québécois Guillaume Boivin et Martin Gilbert, tous deux dans le coup pour le sprint final, ont finalement terminé sixième et septième.

« L’équipe a fait de la job de malade pour Martin et moi. Nous nous sentions vraiment vraiment bien pour le final, mais j’ai fait une erreur de trajectoire, a raconté Boivin. J’ai essayé d’ouvrir sur la gauche et en m’exécutant, j’ai réalisé que j’aurais dû aller vers la droite. J’ai dû ralentir et attendre une ouverture. C’est dommage, car je crois que nous avions les jambes pour nous retrouver sur le podium. »

La course de 251 kilomètres a été remportée en 6 h 15 min 46 s par l’Autralien Matthew Goss (Team HTC-Columbia), qui a eu le meilleur sur ses adversaires au sprint final. Le Slovaque Peter Sagan (Liquigas-Doimo) et le Norvégien Alexander Kristoff (BMC Racing Team) ont suivi sur le podium.

Boivin et Gilbert ont pu compter sur un excellent travail de leurs coéquipiers, qui ont couvert les échappées qui ont surgi au cours des six heures et quinze minutes de course. « Bruno Langlois a dû être en avant pendant au moins 100 kilomètres (ndrl : dans un groupe de 19 cyclistes) et quand c’est revenu, ç’a été au tour de Ryan Roth. Nous n’avons jamais eu à chasser tellement nous avons été représentés. »

Même s’il a raté le podium de peu, le Longueuillois s’est réjoui de la force de son équipe qui n’était pas allée à Philadelphie pour faire de la figuration. « C’est une bonne course et ça prouve que nous sommes capables de courir à ce niveau. Je pense que plus nous ferons de courses comme celle-là, meilleurs nous allons être et nous allons finir par en gagner une. »

Ses coéquipiers québécois Bruno Langlois, de Rimouski, et Éric Boily, de Québec, ont de leur côté fini 33e et 54e. Le Repentignois François Parisien n’a malheureusement pas croisé le fin d’arrivée.

Dionne a besoin de repos
Du côté de la formation Fly V Australia, dont fait partie Charles Dionne, la fatigue s’est fait ressentir au dernier des dix tours de l’épreuve. Le Québécois a terminé 27e, obtenant un chrono identique au vainqueur. « Nous avons fait une bonne course, mais nous n’avons pas bien fini. J’ai complètement explosé sur la fin », a expliqué l’athlète de 31 ans.

« Dès le départ, je ne me sentais pas aussi frais que d’habitude. Je crois qu’il me manquait un peu de repos », a précisé le cycliste de Saint-Rédempteur qui tentera de reprendre des forces en vue de sa prochaine course, Chrono Gatineau, un contre-la-montre sanctionné par l’UCI qui sera présenté le 12 juin dans l’Outaouais.

Aussi de la ligne de départ, David Veilleux (Kelly Benefit Strategies), qui a notamment fait partie de la longue échappée, n’a pas terminé l’épreuve.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive