Tour de Beauce

Charles Dionne, meilleur Québécois pour une deuxième journée de suite

Montréal, 16 juin 2010 – Pour une deuxième journée consécutive, le cycliste Charles Dionne (Fly V Australia) a obtenu le meilleur résultat québécois, mercredi, au Tour de Beauce. L’athlète de Saint-Rédempteur a pris le cinquième rang de la deuxième étape qui était disputée sur une distance de 160 kilomètres, départ et arrivée à Thetford-Mines.

C’est l’Australien et coéquipier de Dionne, David Tanner, qui s’est imposé au sprint de peloton pour ainsi devancer l’Ukrainien Yuriy Metlushenko (Amore & Vita – Conad) et le Canadien Andrew Pinfold (United Healthcare). Guillaume Boivin (Spidertech-Planet Energy), Arnaud Papillon (Équipe du Québec), Hugo Houle (Garneau – Club chaussures) et Jean-Michel Lachance (Équipe du Québec) ont respectivement terminé 8e, 12e, 15e et 20e.

Au classement général, l’Espagnol Rafael Serrano Fernandez (Heraklio – Murcia) conserve le maillot jaune de meneur grâce à une priorité de 13 secondes sur David Tanner. Dionne (à 19s) est le Québécois le mieux placé au classement. Suivent Jean-Sébastien Perron (7e à 22s, Garneau – Club chaussures) et Hugo Houle (9e à 23s), qui sont eux aussi dans le Top-20.

L’échappée du jour, qui comptait huit coureurs dont les Québécois Jean-Sébastien Perron et François Parisien (Spidertech-Planet Energy), a pris naissance en début de course. L’avance des fugitifs a grimpé jusqu’à 3 minutes avant que les formations Heraklio – Murcia et Amore & Vita – Conad n’organisent la chasse pour faire la jonction à environ 5 kilomètres de la fin. La table était donc mise pour une arrivée au sprint de masse.

« Les choses ont bien roulé pour nous aujourd’hui (mercredi). Mon coéquipier Darren Rolfe était dans l’échappée et cela nous a bien servi, a analysé Dionne. Dans le final, c’est David (Tanner) qui devait m’amener à la ligne, sauf que j’ai été pris derrière. Il a pris la roue de Metlushenko, mais celui-ci m’a poussé sur les barricades et j’ai dû mettre les freins. Nous aurions pu faire un et deux, mais au moins nous avons gagné la course et c’est ce qui compte. »

« Je ne me sens pas encore au top de ma forme, mais c’est certainement mieux qu’hier (mardi) », a ajouté celui qui est provisoirement deuxième au classement de meilleur sprinter en n’accusant qu’un seul point de retard derrière son compatriote Pinfold. « Notre priorité demeure de gagner le Tour, mais si on peut aussi gagner des étapes et décrocher des maillots, ça serait super. »

Jeudi, la fameuse étape reliant Saint-Georges au sommet du mont Mégantic sera au programme de la journée. Le peloton devra parcourir grimper un dénivelé total de 1760 mètres répartis une distance de 153 kilomètres.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive