Tour de Californie

Guillaume Boivin décroche un deuxième Top-10

Montréal, 19 mai 2010 - En terminant dixième à l’issue des 195 kilomètres qui séparaient San José et Modesto, Guillaume Boivin (Spidertech-Planet Energy) a été le premier Québécois à franchir la ligne d’arrivée de la quatrième étape du Tour cycliste de Californie, mercredi. Au sprint de peloton, l’Italien Francesco Chicchi (Liquigas-Doimo) a devancé l’Argentin Juan José Haedo (Saxo Bank) et le Britannique Mark Cavendish (HTC-Columbia).

David Zabriskie (Garmin-Transitions) conserve le maillot de meneur grâce à une mince avance de 4 secondes sur l’Australien Michael Rogers (HTC-Columbia) et de 6 secondes sur l’Américain Levi Leipheimer (Radioshack), triple vainqueur du Tour.

Les résultats des autres Québécois, Charles Dionne (Fly V Australia), Dominique Rollin (Cervélo Test Team), David Veilleux (Kelly Benefit) et David Boily, Éric Boily, Martin Gilbert, Bruno Langlois et François Parisien, tous de Spidertech-Planet Energy, n’étaient pas disponibles au moment d’écrire ces lignes.

« Ç’a été dur tout au long de la journée et les gars ont fait un travail incroyable pour garder Martin (Gilbert) et moi en avant. Étant donné que l’étape a été dure, nous étions peut-être à court d’énergie sur la fin, mais bon, c’est quand même mieux que rien et nous allons continuer d’essayer (de remporter une étape) », a commenté Boivin, qui avait fini septième à l’étape initiale.

Comme l’a fait remarquer le Longueuillois qui fêtera ses 21 ans la semaine prochaine, les routes sinueuses ont donné du fil à retordre aux coureurs, notamment dans les descentes. Et c’était sans compter le tempo imposé par les Garmin-Transitions qui sont revenus sur les échappées afin de protéger la tunique de Zabriskie.

« Ç’a roulé tempo toute la journée et personne ne parlait ou ne faisait des blagues. Le rythme était soutenu et ça n’a pas arrêté une seconde. Nous avons fait beaucoup d’efforts dans les derniers tours du circuit routier et cela a paru au final. Nous étions déjà cuits. »

Charles Dionne a quant à lui joué le rôle d’équipier en préparation du sprint final. « J’ai parti le train pour mon coéquipier Jonathan Cantwell à 1,1 kilomètre de l’arrivée et j’ai laissé l’équipe HTC-Columbia comme si elle était arrêtée. Je me suis tassé avec 500 m à faire et à ce moment, nous avions des gars en deuxième et cinquième places. Je pensais bien que nous allions gagner l’étape. »

Mine de rien, Spidertech-Planet Energy a réussi à placer un coureur dans le Top-10 de chaque étape depuis le début du Tour. Boivin s’en réjouit, mais il sait pertinemment que le plus dur reste à venir.

« C’est bon et ça prouve que nous avons notre place ici et jusqu’à maintenant, ça va quand même assez bien. Par contre, nous sommes plusieurs à redouter la deuxième moitié du tour, car les parcours ne seront vraiment pas faciles, mais nous serons prêts pour aller chercher d’autres Top-10, et peut-être même une victoire d’étape. »

La cinquième étape du Tour de Californie sera disputée jeudi, entre Visalia et Bakersfield, sur une distance de 195 kilomètres.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive