Tour de Californie

François Parisien s’illustre de nouveau

Montréal, 18 mai 2010 - Pour une deuxième journée de suite, François Parisien a terminé parmi les 10 premiers lors de la troisième étape du Tour de Californie, mardi. Le cycliste québécois a pris le neuvième rang, à 17 secondes du gagnant, au terme de la course de 182 kilomètres.

Tout s’est décidé dans la quatrième et dernière ascension de la journée, un col de deuxième catégorie. L’Américain Levi Leipheimer (Radioshack), champion en titre, a alors ouvert la machine, accompagné de son compatriote David Zabriskie (Garmin-Transitions) et de l’Australien Michael Rogers (HTC-Columbia).

Dans le dernier kilomètre, Zabriskie a effectué le gros du travail pour que le trio ne soit pas rattrapé et ses efforts ont été récompensés par une victoire. Rogers a quant à lui résisté aux assauts de Leipheimer pour se classer deuxième. Leurs 22 plus proches poursuivants ont fini à 17 secondes.

Parisien, de l’équipe SpiderTech-Planet Energy, sixième lundi, a bien abattu ses cartes et bataillé ferme, malgré la pluie qui a compliqué la vie des cyclistes dans la première moitié de l’épreuve, disputée entre San Francisco et Santa Cruz. « J’ai trouvé ça plus difficile aujourd’hui qu’hier. »

Le Repentignois a tenu à remercier ses coéquipiers pour ses succès. « Les gars ont vraiment fait un super bon travail. Lucas Euser et moi étions parmi les 10 premiers au pied de la montée », a-t-il mentionné en faisant référence au dernier col, long de 15 kilomètres.

Après environ cinq kilomètres d’ascension, Leipheimer, Zabriskie et Rogers en ont profité pour s’échapper. « Le groupe a alors un peu ralenti et j’ai été capable de reprendre mon souffle », a précisé Parisien, qui n’a pas levé le pied pour autant.

« Non seulement j’ai été capable de me placer dans le premier groupe encore une fois aujourd’hui, mais, en plus, j’ai été capable de travailler devant pour essayer de rattraper l’échappée », a-t-il expliqué.

Des encouragements
Un autre représentant de SpiderTech-Planet Energy a fait parler de lui mardi, quand Éric Boily est parti en échappée avec quatre autres coureurs pendant plusieurs dizaines de kilomètres. Les fugitifs ont franchi les trois premiers cols en toute intimité et ont même détenu une avance de 2 minutes et 30 secondes.

David Boily, lui aussi un porte-couleur de la formation canadienne, s’est classé 29e.

Les efforts des membres de SpiderTech-Planet Energy ne passent par ailleurs plus inaperçus en Californie. « Il y a beaucoup de gens sur le bord de la route qui crient le nom de l’équipe. Le public nous apprécie, c’est vraiment motivant », a souligné Parisien.

« Avec trois top-10 dans les trois premières étapes, il n’y a plus personne qui peut dire quelque chose contre nous. » Rappelons que Guillaume Boivin a terminé septième de la course initiale dimanche.

Charles Dionne, de Fly V Australia, 56e, a pour sa part accompli son boulot. « Ma tâche était d’aider mon coéquipier Phil Zajicek, qui était le mieux placé au général. C’est ce que j’ai fait. »

Dominique Rollin (Cervélo) 58e, David Veilleux (Kelly Benefit Strategies) 60e, Guillaume Boivin 96e, Bruno Langlois (SpiderTech-Planet Energy) 107e et Martin Gilbert (SpiderTech-Planet Energy) 112e étaient les autres Québécois en action mardi.

Au classement général, grâce au jeu des bonifications, Zabriskie détient une avance de quatre secondes sur Rogers, tandis que Leipheimer accuse un retard de six secondes sur le meneur.

Parisien apparaît de son côté au 17e rang, en retard de 27 secondes sur Zabriskie. Boily se retrouve 38e et Dionne 57e.

Rédaction : Éric Gaudette-Brodeur

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive