Tour de l’Aude

Une bonne mise en jambes pour Karol-Ann Canuel et Audrey Lemieux

Montréal, 14 mai 2010 - Le coup d’envoi du Tour cycliste de l’Aude a été donné vendredi, à Gruissan (France), où un prologue de 3,9 kilomètres était au programme. Karol-Ann Canuel (Vienne-Futuroscope) a terminé 63e (à 33 s), tandis qu’Audrey Lemieux (ESGL93-Gestion) suit de près en 65e place (à 35 s).

La Néerlandaise Regina Bruins (Cervélo Test Team) a été la plus rapide en parcourant la distance en un temps de 4 min 48,46 s, soit 4 secondes de mieux que sa plus proche poursuivante, la Néo-Zélandaise Linda Melanie Villumsen (THC-Columbia).

Coéquipière de Canuel, Julie Beveridge a été la meilleure Canadienne en pointant au 30e rang (à 22 s).

« C’était très venteux et c’est ce qui était la principale difficulté aujourd’hui (vendredi). J’ai fait une course correcte, mais ce n’était pas ma meilleure, a expliqué Canuel. Disons que je suis partie sur un rythme comme si la course était plus longue. Je suis plus à l’aise sur de plus longues distances. Ce n’est pas bien grave, car le reste du Tour s’annonce plus long et plus difficile. »

À sa première participation au Tour de l’Aude, l’athlète originaire d’Amos compte bien faire le plein d’expérience au cours de la prochaine semaine qui ne s’annonce pas de tout repos.

« Je vais y aller au jour le jour et je n’ai pas vraiment d’attentes. Ça sera la première fois que je ferai une course aussi longue. Du côté de l’équipe, nous viserons un bon classement au général pour Christel (Ferrier-Bruneau), qui est championne de France. »

Pour sa part, Audrey Lemieux compte profiter de son passage dans le sud-est de la France comme rampe de lancement pour les compétitions à venir, elle qui a seulement coursé en sol québécois depuis le début de la saison.

« J’étais un peu rouillée à cause du voyagement. J’ai bien dosé mon effort, mais j’ai tout de même joué de prudence, car avec les bourrasques de vent, c’était un peu dangereux. Je ne peux pas m’attendre à suivre tout le temps les filles de tête dans les étapes à venir, car elles font des courses depuis février, ce qui n’est pas mon cas. Chose certaine, je serai là pour aider mes coéquipières si elles ont besoin de moi. »

Même si l’Almatoise ne se fait pas d’illusions pour une victoire d’étape, elle sait qu’elle sera bien outillée, car elle était présente en Aude l’an dernier, où elle avait pris le 84e rang. « Je suis plus à l’affût, car j’ai maintenant des références. »

La première étape sera disputée samedi sur un parcours de 117 kilomètres, départ et arrivée à Rieux Minervois.

Rédaction : Mathieu Laberge

TOUTES les nouvelles de vélo de Sportcom
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive