Coupe du monde de Davos

Alex Harvey commence à retrouver ses marques

Montréal, 12 décembre 2009 - Alex Harvey s’est classé 34e de l’épreuve de 15 kilomètres style libre, samedi, à la Coupe du monde de Davos, en Suisse, alors que Devon Kershaw a pris le 9e rang et a été le meilleur Canadien.

Le Finlandais Matti Heikkinen l’a emporté grâce à un temps de 35 min 54,8 s. Il a ainsi devancé le Suédois Marcus Hellner, médaillé d’argent en 36 min 09,2 s, et le Français Maurice Manificat, médaillé de bronze en 36 min 10,7 s.

Kershaw, de l’Ontario, a réussi un chrono de 36 min 33,8 s, alors que Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a conclu la course en un temps de 37 min 13,7 s. L’Albertain Ivan Babikov et le Britanno-Colombien George Grey ont fini, dans l’ordre, 26e (37 min 01,6 s) et 28e (37 min 05,6 s).

Chez les femmes, Sara Renner, seule Canadienne en action, a pour sa part terminé 25e de l’épreuve de 10 kilomètres style libre.

« J'ai eu des bonnes sensations, surtout en fin de course. Les 5 premiers kilomètres ont été difficiles pour les jambes et j'ai perdu pas mal de temps là. Toutefois, après ça, le corps répondait bien donc je suis satisfait. Je sais que je suis un bon patineur, mais j'ai toujours un peu de difficulté à trouver le bon rythme en Coupe du monde dans les courses en départ individuel. »

L’équipe masculine canadienne a fait le choix de faire l’impasse sur l’étape de Dusseldörf, la fin de semaine dernière, après un difficile week-end à la Coupe du monde de Kuusamo (Finlande). Selon le Québécois, c’était le choix à faire et les résultats de samedi le démontrent bien.

« Les résultats du groupe sont excellents aujourd’hui (samedi) », a poursuivi celui qui a été sacré l’athlète de l’année de la région de Québec, mardi dernier.

Dimanche, un sprint 1 km style libre sera au programme. Harvey tentera de se classer dans les 30 premiers des qualifications, ce qui lui permettrait de prendre part aux rondes éliminatoires. « Le parcours favorisera les skieurs de distance puisqu’il y a une longue montée graduelle. Il sera super important d’avoir de bons skis, car ça se terminera en descente. »

Rédaction : Mathieu Laberge et Éric Gaudette-Brodeur


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive