Championnats du monde des moins de 23 ans

Une sixième place pas si surprenante que ça pour Touchette

Montréal, 29 janvier 2009 – Le fondeur Frédéric Touchette a entamé les Championnats du monde des moins de 23 ans de belle façon, jeudi, alors qu’il est parvenu à se hisser au sixième rang du 15 km libre, à Praz de Lys, en France.

C’est le Français Maurice Manificat (37 min 48,1 s) qui a été le plus rapide, alors que le Kazakh Alexey Poltaranin (38 min 19,8 s) et le Russe Alexander Bessmertnykh (38 min 31,5 s) ont respectivement terminé deuxième et troisième. Touchette, auteur d’un chrono de 38 minutes et 49 secondes a terminé à 17,5 secondes d’une médaille.

En début de saison, l’athlète de Saint-Férréol-les-Neiges croyait qu’un top-30 pouvait être accessible à ces mondiaux pour les moins de 23 ans. Début janvier, il avait confié vouloir se placer parmi les 20 premiers. Une sixième place n’est pour autant pas étonnante pour celui qui a vécu son baptême en Coupe du monde à Whistler, où il avait terminé 21e de la poursuite et 34e au sprint classique, il y a deux semaines. « Avec les courses que je faisais depuis le début de l’année, je me suis dit, peut-être un top-10. Avant le début de la saison, ça m’aurait vraiment surpris si quelqu’un m’avait dit que j’allais finir sixième ici. Ça me surprend encore, mais je savais que j’étais capable, car je suis en bonne forme. »

Partant en milieu de peloton, Touchette a amorcé la première des trois boucles de 5 km de façon prudente, stratégie qui a payé. « Je suis parti lentement en essayant de me garder des jambes, a-t-il raconté. J’ai accéléré au deuxième tour et tenté de tenir le coup pendant le troisième. »

Obtenant ses temps de passage pendant la course, le Québécois de 20 ans se savait sur la voie de réaliser une superbe performance, lui qui en est à sa première saison chez les moins de 23 ans. « Je savais qu’avec les personnes qui étaient parties avant moi, ça me plaçait troisième. Ça m’a donné l’énergie nécessaire pour sprinter dans les deux ou trois derniers kilomètres.

« Lorsque j’ai croisé le fil d’arrivée, j’étais troisième, donc j’ai attendu dans l’aire d’arrivée jusqu’à ce que tous les autres compétiteurs aient terminé la course pour savoir quel rang j’allais obtenir. »

La barrière de la sixième place est importante pour les fondeurs puisque les six premiers de chaque course montent sur le podium, même si seuls les trois premiers obtiennent des médailles. « De finir sixième, c’est vraiment un gros objectif, si on compare à la septième place puisqu’on monte sur le podium », a expliqué Touchette, qui a su profiter du moment.

« Si l’on compare aux deux dernières années, je réalise que j’ai vraiment progressé. Il me reste à prendre de l’expérience sur la scène internationale. »

Alex Harvey n’a pas pris le départ de la première course des Championnats du monde des moins de 23 ans. Il sera cependant, tout comme Touchette, de la poursuite de 30 km qui sera disputée samedi.

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive