Coupe du monde de Whistler

Cinq Québécois seront à la Coupe du monde de ski de fond de Whistler

Montréal, 14 janvier 2009 – Pour la première fois depuis belle lurette, cinq Québécois participeront à une même étape de la Coupe du monde de ski de fond. Dès vendredi, Alex Harvey, Frédéric Touchette, Dasha Gaïazova, Charles Brassard et Julien Nury s’élanceront sur les parcours du centre de Callaghan Valley (Colombie-Britannique) qui sera l’hôte des épreuves olympiques l’an prochain. Au programme de cet événement test pour les Jeux de Vancouver, il y aura un sprint style classique, une poursuite (15 km femmes et 30 km hommes) et un sprint par équipe style libre.

Alex Harvey vise haut
C’est pleinement confiant qu’Alex Harvey, de Saint-Férréol-les-Neiges, participera à sa première Coupe du monde de la saison, une compétition qui lui servira de préparation pour les Championnats du monde des moins de 23 ans qui auront lieu à la fin du mois, en France. L’athlète aimerait bien aussi obtenir son billet pour les mondiaux seniors qui se dérouleront en République tchèque, à la mi-février. Pour y arriver, il devra tout d’abord se classer dans les 30 premiers.

« Nous serons plusieurs gars à nous battre pour une ou deux places restantes et ce sont les résultats à la poursuite qui compteront le plus », a expliqué Harvey en entrevue à Sportcom. « Cette année, j’ai connu le meilleur début de saison de ma carrière. Au fil des ans, je suis maintenant capable d’absorber le volume d’entraînement estival et les blocs intenses de l’automne. Avant, je commençais à bien me sentir à la fin décembre seulement et là, j’étais déjà en bonne forme en novembre. »

Pour l’instant, George Grey, Devon Kershaw et Ivan Babikov, vainqueur de la dernière étape du Tour de ski au début janvier, sont les mieux placés pour obtenir leur sélection dans l’équipe canadienne des Championnats du monde.

Harvey en sera à ses premières courses sur le futur site des compétitions olympique. L’an dernier les Championnats canadiens étaient présentés au même endroit, mais le fondeur avait fait l’impasse sur la compétition afin de se faire opérer pour régler un problème de mauvaise circulation sanguine dans une jambe.

« J’ai hâte de pouvoir skier sur les pistes, voir les installations et avoir mes premières impressions sur la neige. C’est motivant de skier à cet endroit, car si je continue de progresser et d’atteindre mes objectifs, je serai là en février 2010 », croit l’athlète qui est entraîné par Louis Bouchard.

Une première expérience pour Frédéric Touchette
De son côté, Frédéric Touchette (Saint-Férréol-les-Neiges) vivra son baptême en Coupe du monde, lui qui a brillamment assuré sa sélection aux épreuves de la Coupe NorAm de Canmore, la semaine dernière.

« J’ai hâte et je ne suis pas stressé étant donné que je n’ai pas vraiment d’attente en terme de classement. Je n’ai aucune idée à quoi m’attendre comme calibre de course, car il y aura moins d’Européens présents. La raison est que le Tour de ski s’est terminé la semaine dernière et les Championnats du monde auront lieu dans seulement trois semaines. »

Le jeune fondeur, qui en est à sa première année senior, a surtout hâte d’en découdre à l’épreuve de poursuite de samedi, où il devra faire 15 km en style classique, avant d’enchaîner immédiatement pour un 15 km style libre.

« J’ai hâte de voir à quelle vitesse ça va et vérifier jusqu’où je peux tenir le coup ! »

Dasha Gaïazova de retour en plein forme
Seule Québécoise présente en Colombie-Britannique, la Montréalaise Dasha Gaïazova est fébrile et cela s’entend dans sa voix. Après avoir connu des résultats en dents de scie depuis deux ans, ce qui l’a exclue de l’équipe nationale pour cette saison, l’athlète de 25 ans est dorénavant en pleine possession de ses moyens. L’automne dernier, on a diagnostiqué chez elle une intolérance au gluten, ce qui ne maximisait pas son apport énergétique. Depuis qu’elle a modifié son alimentation, une différence s’est immédiatement faite dans ses résultats.

« Ça va être intéressant de voir ce que je peux faire. Je suis très positive et j’ai hâte de skier parce qu’à chaque jour, ça va de mieux en mieux. Mon objectif est de finir dans le top-30 pour obtenir des points et idéalement dans le top-20. »

En courant pour l’équipe du Québec cette saison, cette situation aura aussi ses avantages selon elle.

« C’est la première fois que je suis en Coupe du monde en n’étant pas avec l’équipe nationale. Cela me permettra d’avoir mon farteur personnel et mon entraîneur Luc Germain, qui est ici pour donner la touche finale à mon entraînement. Je suis donc très bien préparée et c’est très important ici, car les conditions météo changent beaucoup. J’ai donc une pleine confiance dans mon entourage et mon équipement. »

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive