Coupe du monde d’Otepaa en Estonie

Alex Harvey vivra son baptême en Coupe du monde cette fin de semaine

Montréal, 6 février 2008 – Décembre 2005 : À la suite de ses excellents résultats au niveau national, Alex Harvey est sélectionné pour participer aux épreuves de Coupe du monde présentées à Canmore, en Alberta. À l’époque, il n’est âgé que de 17 ans et court chez les juniors B. Après une discussion avec son entraîneur Louis Bouchard, les deux conviennent que le jeune fondeur passera son tour afin de mieux se concentrer sur les Championnats du monde juniors, où il récoltera deux top-20 aux épreuves individuelles et une 10e place au relais avec l’équipe canadienne.

Deux ans plus tard, la porte s’ouvre à nouveau pour une place dans un départ de Coupe du monde et Harvey saisira sa chance à compter de samedi, alors qu’il prendra part au 15 km classique d’Otepaa, en Estonie. Selon son calendrier original, le fondeur devait participer aux Championnats du monde juniors en ce début de février, mais ils ont été reportés en raison du manque de neige.

« Le plan d'entraînement a été modifié, mais Louis et moi avons bien réussi à nous adapter l’an dernier lorsque cette même situation s’est produite. Je pense donc qu’il ne devrait pas y avoir de problème », a soutenu celui qui prendra également part à une épreuve de sprint classique, toujours en Estonie.

« En fait, cette situation est meilleure pour moi parce que j'ai tendance à m'améliorer au fur et à mesure que la saison avance. Les Coupes du monde vont me servir de préparation finale pour les mondiaux juniors et elles vont me permettre de faire plusieurs courses en Europe, ce qui me donne toujours plus d'expérience. »

Même si les Coupes du monde sont les compétitions les plus importantes auxquelles participera l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges cette saison, son objectif principal demeure les Championnats du monde juniors qui s’amorceront le 21 février à Szczyrk-Wisla, en Pologne. Après le bronze au 10 km libre et une quatrième à la poursuite 20 km l’an dernier, Harvey visera la plus haute marche du podium, lui qui en est à sa dernière saison junior.

« Je pense que le timing est idéal pour participer à des Coupes du monde et je n'ai vraiment aucun objectif de résultat en tête. Je me comparerai plutôt par rapport aux autres Canadiens. Pour le 15 km classique c'est un départ individuel, alors je serai dans ma bulle. Pour ce qui est du sprint, il y aura les qualifications qui se font de façon individuelle et si par miracle je me glisse parmi les 30 premiers, il n'y aura pas une seconde à perdre. »

Est-ce qu’il y a un danger à trop vouloir en donner lors des Coupes du monde et ainsi vider ses cartouches avant son grand rendez-vous en Pologne dans deux semaines? « Non », selon le principal intéressé.

« Je suis fébrile, c'est certain, mais je n'ai pas d'attentes parce que je sais que je ne suis pas encore au niveau de ces gars-là. C'est dans deux semaines que ça compte pour moi. Bien que ce soit une Coupe du monde, ça sera la même chose qu’à une course régionale au Mont Ste-Anne : tu fais la distance en prenant le moins de temps possible... »

Rédaction : Mathieu Laberge


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive