Championnats du monde juniors

Alex Harvey médaillé de bronze

Montréal 14 mars 2007 – Le fondeur de St-Férréol-les-Neiges, Alex Harvey, est monté sur la troisième marche du podium à l’épreuve de 10 km libre des Championnats du monde juniors présentés dans la ville italienne de Fusine.

Premier à la suite de la première boucle de 5 km, le Québécois a été devancé au cours de la deuxième boucle par le Finlandais Jylhae Marrti et Alexey Poltaranin, du Kazakhstan, qui ont respectivement ravi l’or et l’argent.

« Ça a super bien été ! », s’est exclamé Harvey. « Le parcours en est un où la stratégie à adopter est d’être assez conservateur. Il y a de longues montées et la partie de descente assez technique. Il fallait travailler dans chaque virage, donc il n’y avait pas beaucoup de moment de récupération », a ensuite décrit le Québécois.

« Je suis donc parti assez conservateur. Au premier tour, dans les descentes, j’ai vraiment été agressif. J’étais dans une zone de confort. Je n’avais pas les jambes claquées, donc j’étais capable de pousser dans chaque virage et avoir une bonne vitesse », a expliqué le fondeur qui n’avait aucune idée à ce moment précis qu’il avait pris la tête de la course.

« Dans la deuxième boucle, j’ai vraiment ouvert la machine dans la montée, a-t-il poursuivi. Au sommet, j’avais le deuxième temps de passage et je commençais à avoir les jambes claquées, donc j’ai perdu un peu de temps dans la descente. »

C’est un peu une surprise de se retrouver sur le podium pour l’athlète de 18 ans alors qu’il visait un top 10. « C’est complètement au-delà de mes attentes ! Je me disais un top 10, c’est mon objectif, mais si je connais une bonne journée, je suis capable de terminer cinquième ! »

L’autre Québécois à avoir pris part à l’épreuve, Frédéric Touchette, également de St-Férréol-les-Neiges, a pris la 39e place.

Les Championnats du monde juniors qui étaient prévus au départ, au début du mois de mars, se poursuivent jusqu’à dimanche. Harvey sera de retour à l’action à la poursuite, longue de 20 km, vendredi. Spécialiste des départs de masse, comme c’est le cas à cette épreuve, le Québécois a beaucoup à espérer. « C’est sûr que les chances sont bonnes, mais l’objectif reste toujours un top 10 ! »

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté


une page mise en ligne par

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net