Championnat canadien de ski de fond

La victoire pour Gaïazova, le protêt pour Vachon

Montréal, le 6 mars 2003 — L’épreuve féminine du 15 kilomètres style classique des championnats canadiens de ski de fond s’est décidée au sprint. Dans le dernier droit, la Montréalaise Dasha Gaïazova et l’Ontarienne Tasha Betcherman se sont livré une chaude lutte. La Montréalaise a eu le dessus, croisant l’arrivée en 50 minutes, 51,2 secondes, devançant Betcherman de trois petits dixièmes de seconde.

Christine Bisson, du club Nordique Mont Ste-Anne, a terminé quatrième en 51:24,6, tandis que Gabrielle Nadeau a fini septième avec un temps de 52:20,1.

Si le sprint a été chanceux pour Gaïazova, il l’a été moins pour Denis Vachon au 30 km classique. Vachon, victime d’un protêt, a été rétrogradé d’un rang. De la deuxième place, il est passé à la troisième, derrière Dan Roycroft et Drew Goldsack. « Ça aurait pu être pire, j’aurais pu être disqualifié », a expliqué Vachon qui tentait de faire contre mauvaise fortune, bon cœur.

Il raconte ce qui s’est passé. « À trois cents mètres de l’arrivée, j’ai fait un dépassement un peu serré. Drew Goldsack me devançait, mais je le rattrapais dans la descente. Alors, plutôt que de freiner mon élan, je suis sorti de la piste pour le dépasser. La neige était molle sur les côtés, j’ai donc voulu revenir rapidement dans les pistes, mais je n’ai pas crié « track », comme on le fait d’habitude. J’ai surpris Drew qui s’est mis un bâton entre les skis et a perdu l’équilibre. Il a déposé un protêt et j’ai perdu. Les officiels ont jugé que je l’avais coupé. »

Le fondeur de Charlesbourg n’était pas tout à fait en accord avec la décision des juges. « Ça arrive continuellement en situation de course des choses comme celle-là. Si elle ne s’était pas produite à l’arrivée, devant les officiels, Drew n’aurait jamais protesté. Au moins, je ne jouais ni mon brevet, ni ma place au sein de l’équipe nationale », s’est-il consolé.

Et ça n’a pas été tellement mieux pour les autres skieurs québécois. Malade, Guillaume Joly a fini 14e, tandis que Vincent Renart, également malade, n’a pas terminé, préférant se réserver pour le 50 km, dimanche. Quant à Charles Nadeau, sa botte lui a fait défaut. La petite tige à l’avant s’est brisée. Il a été contraint à l’abandon.

Samedi sera journée de sprint, alors que dimanche fera place aux longues distances : le 50 km pour les hommes et le 30 km pour les dames.

Rédaction : Caroline Larose


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive