Coupe du monde d'Oslo

Neuvième au 50 km, Alex Harvey retrouve la forme

Montréal, 10 mars 2018 – Après s’être battu contre une sinusite durant les dernières semaines, Alex Harvey a terminé en neuvième place du 50 km libre de la Coupe du monde d’Oslo, en Norvège, samedi.

Dans le peloton de tête jusqu’au 45e kilomètre, le fondeur de Saint-Férreol-les-Neiges n’a pu suivre quand six de ses adversaires ont accéléré la cadence et se sont échappés du groupe. Le champion du monde en titre du 50 km libre a finalement accumulé un retard de 32,4 secondes sur le meilleur chrono de la journée.

Le Suisse Dario Cologna et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby ont lutté jusqu’à la fin. Une photo de l’arrivée a été nécessaire pour déclarer Cologna vainqueur en un temps de 2 h 01 min 48,1 s. Le Russe Maxim Vylegzhanin a décroché le bronze, 1,1 seconde derrière le duo en tête.

Alex Harvey a raté plusieurs courses et journées d’entraînement en raison de la sinusite qu’il a attrapée à son retour des Jeux olympiques de Pyeongchang. Il n’a cessé les antibiotiques que jeudi et il n’était pas certain de son état lorsqu’il s’est installé sur la ligne de départ. Il avait tenté une participation au sprint de la Coupe du monde de Drammen mercredi et n’avait pu passer les qualifications.

« À Drammen, je n’ai vraiment pas eu une bonne course, alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je suis vraiment content de revenir dans le top-10. Ici, c’est toujours la course la plus difficile de l’année. J’étais content de voir que les jambes étaient bonnes et que ce n’était pas trop, trop souffrant. C’était bon. Il m’en manquait juste un petit peu à la fin pour me coller au groupe de tête, mais c’était quand même une bonne journée », a-t-il dit.

Ses jambes lui ont seulement joué des tours en fin de course. « Je n’étais juste plus capable de suivre le rythme. Il y a eu un petit coup qui a été donné et il m’en manque encore un petit peu pour arriver à suivre ça. Je suis en santé, mais c’est sur que le fait d’avoir été arrêté pendant quand même assez longtemps n’est pas optimal », a expliqué Harvey.

Il croit que le 50 km aura été un bon entraînement en vue des Finales de la Coupe du monde qui seront disputées le week-end prochain.

« En fin de saison comme ça, le meilleur c’est juste de faire toutes les courses. Si tu donnes un peu de repos au corps, il pense que la saison est finie et qu’il peut aller en mode veilleuse. En revenant de la Corée, c’était un long voyage et j’ai attrapé quelque chose là-dedans. Je suis quand même chanceux parce que je tombe très peu malade. C’est mieux maintenant qu’en plein milieu des Jeux et j’ai réussi à bien rebondir. »

Aux Jeux olympiques de Pyeongchang, Harvey avait terminé au pied du podium du 50 km classique. Il avait bataillé avec le Norvégien Martin Johnsrud Sundby pour la quatrième place et l’avait devancé à l’arrivée. Les larmes étaient au rendez-vous après cette course, la dernière épreuve olympique de sa carrière, celle qui signifiait qu’il allait accrocher ses skis sans monter sur le podium de ce grand rendez-vous international.

Rédaction : Alexandra Piché

TOUTES les nouvelles de ski de fond de Sportcom
2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011
2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net